LOCALES 2022 – MAIRIE DE DAKAR – Mame Mbaye Niang sur les starting-blocks

Le chef de cabinet du Président Macky Sall compte se lancer dans la course à la mairie de Dakar, sous la bannière de Sénégal 2035. Il n’entend pas, par-là, tourner le dos à BBY, mais, compter aller à l’assaut de ceux qui ne se retrouvent pas, actuellement, dans la coalition BBY, les frustrés et laissés-pour- compte…

Mame Mbaye Niang est en lice pour la bataille de Dakar. Il a déclaré sa candidature et explique qu’il ne s’agit ni d’une défiance ni d’une bravade envers le Président de la coalition Benno Bokk Yaakaar. ‘’Ce n’est pas une aventure politique, mais bien un projet politique sur lequel je travaille, depuis plusieurs années, avec Sénégal 2035. Ceux qui pensent de la sorte ont tort. Nous sommes dans la dernière ligne droite de nos investitures. D’ici la semaine prochaine, nous allons décliner notre programme intitulé « Mes ambitions pour Dakar »’’, renseigne le chef de cabinet du Président Macky Sall. Qui, conscient que cette candidature risque de faire parler, ajoute : ‘’Je suis membre fondateur de l’Apr et je ne poserai jamais un acte qui affaiblirait le camp présidentiel. Je sais situer les intérêts hautement stratégiques et de mon parti et de la coalition qui le soutient. Il n’y a pas de confusion possible sur ce plan et l’autorité politique qu’est le Président Macky Sall comprend parfaitement notre démarche’’.

Laquelle ? Il explique : ‘’Cette démarche va consister à aller puiser loin de l’appareil politique qu’est Benno et loin de l’Apr. Notre liste sera constituée en majorité de gens de la société. Nous allons nous ouvrir aussi aux politiques, parce que le contexte politique fait qu’il y a beaucoup de militants frustrés, laissés en rade et qui ne sont plus en activité. Ces gens-là qui ont une base politique et qui ne demandent qu’à travailler pour le Président Macky Sall, il faut les valoriser, en les investissant sur les listes’’. Se faisant plus précis, Mame Mbaye Niang donne l’exemple des Hlm. Là-bas, dit-il, ‘’notre candidat sera Abdoulaye Touré, membre de la société civile, qui sera épaulé par la maman Aida Ndiongue qui n’a rien demandé en retour. Si on s’arrête sur le cas de cette Dame, vous verrez que, malgré son investissement dans le parti, Benno ne l’associe presque à rien et tout le monde sait que son soutien au Président de la République et sa loyauté ne sont plus à discuter’’.

Donc, le Chef du cabinet du Chef de l’Etat a pour dessein de ratisser à la marge de Benno Bokk Yaakaar, de capter des militants et grands électeurs qui n’entrent pas ou qui ne se reconnaissent pas dans les schémas actuels de la coalition.

Mame Mbaye d’ajouter : ‘’Dans la commune de Biscuiterie, l’équipe mise en place sera dirigée par Idrissa Sarr de la société civile et Ismaïla Guèye, un inspecteur des Impôts. Dans la Commune de Dakar Plateau, notre candidat sera Abdou Khadre Gaye, un militant de la citoyenneté active bien connu des Dakarois. Notre démarche est cohérente et nous espérons qu’elle rencontrera l’adhésion des Dakarois. Nous l’espérons, parce que jusqu’à présent, je suis le seul candidat déclaré’’, assure-t-il.

Pour aller à la conquête des électeurs, il compte présenter un programme qui s’inspire largement du plan Sénégal émergent. Celui-ci met l’accent sur les problèmes d’environnement, de jeunesse et de sport, d’éducation et de culture. ‘’Nous pensons, dit-il, que, dans une métropole comme Dakar où se côtoient des citadins souches et des ruraux, la politique environnementale doit être une réalité. L’intelligence économique des collectivités et de la ville passe, naturellement, donc, par la transformation des déchets et potentiel économique. Si je suis élu maire, mon équipe va valoriser les déchets, parce que valoriser les déchets, c’est à la fois régler le problème de l’insalubrité et contribuer largement à la résorption du taux de chômage. Le rural et le citadin trouveront, donc, dans la politique de l’environnement, chacun son compte : trouver un emploi et rendre salubre le cadre de vie’’.

L’autre volet important de son programme concerne le sport. ‘’Il ne sera plus un loisir, il sera une véritable industrie qu’il faut rentabiliser, en permettant à certaines catégories sociales de comprendre que travail et loisir n’ont plus de véritables frontières. En faisant la promotion des activités socio-éducatives par la réalisation d’infrastructures sportives et de jeunesse, la collectivité locale fait du terroir une ressource économique de premier ordre’’, déclare le candidat déclaré à la mairie de Dakar.

Il compte aussi s’appesantir sur l’aménagement du territoire, car, il est d’avis que ‘’l’occupation anarchique de la rue, les espaces squattés de manière informelle et spontanée sont dus à un déficit d’investissement. Il faut, dit-il, que les habitants de la commune soient eux-mêmes les premiers vecteurs de la propreté de l’environnement. Pour appliquer ce programme, nous ferons appel à toutes les compétences de Dakar, au-delà des frontières partisanes’’.

GASTON COLY

Section: politique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *