Communiqué de presse sur la non tenue du match Mbour Petite Côte – Casa Sports

Le match de la 8ème journée de la L1 StarTimes de football entre Mbour Petite Côte et le Casa Sports prévu le samedi 29 décembre à 16 heures au stade Caroline Faye de Mbour n’a pas pu se tenir. Simplement parce qu’un concert de rap avait été programmé le même jour à 18 heures au même endroit. La Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) tient à préciser qu’elle n’est en rien responsable de cette fâcheuse situation.

En effet, depuis le début de la saison en cours, elle avait déposé le calendrier de ses rencontres auprès des responsables du stade Caroline Faye, en prenant soin de préciser qu’à chaque journée de championnats, au moins deux matches y seraient programmés. S’il y a un coupable dans cette affaire, c’est bien le maire de Mbour qui aurait reçu la demande du groupe de rap Akhlou Brick de disposer des lieux depuis des mois. Mais qui a attendu le jour J, très tôt à 3 heures du matin pour donner son feu vert. Et intimer l’ordre au gardien du stade d’ouvrir  les portes afin que les musiciens puissent installer leur matériel.

D’ailleurs, c’est la direction du stade même qui avait insisté auprès de la LSFP pour que ce match MPC – Casa Sports initialement prévu le dimanche 30 décembre soit avancé de 24 heures, parce que la collectivité mandingue de Mbour devait disposer du stade ce même dimanche pour une cérémonie de « Sargal Macky Sall ». Mieux, la LSFP a même accepté de délocaliser au stade Fodé Wade, le match Africa Promo Foot – Port (8ème journée de la L2) initialement programmé à 18 h à Caroline Faye pour que le groupe de rap Akhlou Brick puisse tenir son concert. Voilà comment le stade Caroline Faye, censé abriter au moins deux rencontres lors de chaque journée de championnats, n’en a finalement accueilli aucun le samedi 29 et le dimanche 30 décembre.

En outre la LSFP dément avec la dernière énergie l’information que la mairie de Mbour fait circuler, selon laquelle cette dernière lui avait adressé un courrier depuis des mois l’informant de la tenue de ce concert de rap.

Tout en déplorant cet impair, la LSFP attire l’attention des autorités municipales de toutes les villes où se tiennent ses compétitions, que les stades doivent être en priorité mis à la disposition du sport et du football en particulier. Comme d’ailleurs, les autorités étatiques ont eu à le préciser de nouveau samedi dernier à Mbour.

 

Auteur: La LSFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *