Technologie : certains développeurs alertent sur la dépendance au numérique

Ils étaient des acteurs majeurs du développement de plateforme comme Youtube ou Instagram. Ces repentis tentent désormais de sensibiliser sur les dérives qu’engendrent ces outils.

Le monde de 2020 est toujours plus connecté au niveau numérique. Que cela soit sur des plateformes vidéos ou des réseaux sociaux, une grande partie de la population y passe beaucoup de son temps. Des outils faits pour créer une addiction chez l’utilisateur. Ancien programmateur pour Youtube, Guillaume Chaslot devait faire que l’internaute continue de cliquer sur de nouvelles vidéos à chaque fois car cela générait de la publicité et donc des revenus pour le site. Une manière de susciter l’addiction qu’il regrette aujourd’hui. « Je me sens responsable et coupable. Maintenant, ma responsabilité c’est de parler de ça pour qu’on change les choses« , assure-t-il.

Neutraliser ses propres inventions

Programmateur internet, Aza Raskin a créé un autre concept addictif. L’utilisateur d’une application ne cesse de faire défiler sur son écran des contenus et publications qui s’offrent à lui. Un véritable puit sans fin où les internautes passent des heures sans s’en rendre compte devant leur écran. Désormais, l’homme s’est fixé un objectif simple : élaborer l’outil qui permettra de neutraliser son invention.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *