COP 25 : la délégation sénégalaise invitée à prendre en compte les innovations de la CDN

Dakar,  (APS) – Le ministre de l’Environnement et du Développement durable Abdou Karim Sall, a exhorté la délégation sénégalaise devant prendre part à la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, prévue du 2 au 13 décembre prochain, à Madrid (Espagne), à prendre en compte les nouvelles orientations de la Contribution déterminée nationale (CDN) pour une « participation réussie ».
« Je vous appelle à une stratégie de négociations avec une prise en compte de toutes nos attentes pour une participation réussie », a dit le ministre, lundi, à Dakar, lors de la réunion préparatoire de validation technique du document de la Contribution nationale déterminée (CDN).
Le Sénégal est « très » vulnérable aux conséquences désastreuses du changement climatique, c’est pourquoi dans le cadre de sa politique de développement le gouvernement a su orienter ses choix vers des options qui permettent de contribuer aux efforts de réduction des effets des émissions de gaz à effet de serre de ses capacités socio-économiques, a fait valoir M. Sall.
Selon lui, l’une des innovations majeures de la CDN est incontestablement l’intégration du chapitre traitant les émissions de gaz à effet de serre et impliquant les mécanismes liés ou non au marché du carbone. « Il est donc important d’adopter une position très intelligente sur les mécanismes de ce marché afin de faire bénéficier à notre pays, les opportunités qu’ils offrent en termes de mobilisation de financement innovant », a indiqué le ministre de l’Environnement.
En outre, a-t-il souligné, « l’élaboration de la CDN a été un exercice difficile pour les Etats en voie de développement en général et pour le Sénégal en particulier ». En effet, en plus de la volonté politique, faudra-t-il assurer la décision de tous les acteurs du développement, l’élaboration d’une stratégie multifactorielle, la mise en place d’un système d’évaluation efficace de suivi évaluation pour pouvoir rendre compte des progrès accomplis mais aussi et surtout une grande capacité de mobilisation de financements pour prendre en charge les besoins exprimés.
Sur ce, a-t-il fait savoir, « des orientations claires seront définies pour mettre en place une feuille de route consensuelle devant guider l’exécution d’une CDN laquelle, est le référentiel pour toutes les interventions en matière de lutte contre les changements climatiques ».
La baisse des émissions de gaz à effet de serre est un enjeu principal des négociations sur le climat, a insisté Abdou Karim Sall.
En outre, a-t-il rappelé, la COP n’est pas seulement un cadre de négociations climatiques. En ce sens, « un stand sera aménagé pour servir de vitrine pour la destination Sénégal mais également un espace d’échanges et de partages pour montrer les progrès accomplis pour notre pays dans la lutte contre les changements climatiques », a dit le ministre.

SBS/ASB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *