L’intéressé a brisé le silence hier, via un communiqué, pour démonter ces «allégations mensongères» qui, pour lui, «relèvent de la diffamation» contre sa personne. En conséquence, Saliou Sarr, Coordonnateur national de Taxawu Senegaal, se réserve le droit, au besoin, de saisir les juridictions compétentes. «Depuis quelques jours, un responsable de l’Apr et une certaine presse citent mon nom en m’indexant comme «unique responsable» d’un supposé changement de la liste du scrutin majoritaire du département de Dakar, déposée par Yewwi askan wi», a déploré l’ancien responsable du Ps à Dagana.

Saliou Sarr tient à informer l’opinion nationale et internationale que n’étant pas le mandataire national de Yaw, il ne peut «en aucun cas déposer une liste de cette coalition, encore moins en changer le contenu». La liste départementale de Yaw à Dakar est menacée de rejet car composée de 5 hommes et 2 femmes. A noter que le Conseil constitutionnel démarre, ce matin, l’examen juridique des 8 listes encore en lice.

Par Babacar G. DIOP – bgdiop@lequotidien.sn