Ajournée dès l’étape du parrainage, la coalition Jammi gox yi a tenu une conférence de presse hier, à Guédiawaye. Sa tête de liste, Fadel Barro, a soutenu que sur les 40 000 parrainages déposés, les 15 000 ont été rejetés sans motif.

L’ancien journaliste interpelle le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome. «Ce n’est pas normal ! Comment on peut subir ce préjudice sans aucune réponse pour déceler les motifs. Nous avons contacté nos avocats pour voir ­comment faire, ainsi que nos mandataires et la Société civile», a fait savoir l’ancien coordonnateur du mouvement Y’en a marre.

L’ancien candidat à la mairie de Kaolack a condamné le rejet des listes des coalitions Gueum sa bopp et And nawlé. M. Barro considère que les logiciels utilisés pour le parrainage «sont capables de truquer frauduleusement les listes déposées».

Par Abdou Latif MANSARAY – latifmansaray@lequotiden.sn