Ziguinchor / Sonko épingle la gestion de Baldé

Ousmane Sonko fait un diagnostic sans complaisance de la gestion municipale de l’équipe sortante. De la gestion nébuleuse du foncier, aux agents fictifs détectés en passant par une gestion financière peu orthodoxe, le Maire Ousmane Sonko dit avoir décelé des «cafards» et une série d’irrégularités  d’une gestion municipale «scandaleuse» de l’équipe d’Abdoulaye Baldé.. Le nouveau maire n’exclut pas de saisir la justice. Face à la presse hier, à Ziguinchor, Ousmane Sonko qui a fait l’état des lieux d’une mairie «mal gérée» qu’il hérite.

Les treize ans de gestion municipale de l’équipe sortante brillent par une série d’irrégularités. C’est du moins le diagnostic fait par l’actuel locataire de hôtel de ville de Ziguinchor. Ousmane Sonko face à la presse hier, jeudi 12 mai a fait l’état des lieux de la municipalité qu’il a hérité. Il dit avoir décelé une multitude d’irrégularités qui vont de la gestion foncière à celle administrative en passant par les emplois «clientélistes».

Plusieurs manquements dans la gestion foncière ont été décelés par le maire Ousmane Sonko. «Lors de la passation de service, on nous a remis un document qui mentionnait 81 titres fonciers qui appartiennent à la mairie éparpillés un peu partout dans Ziguinchor. Il se trouve qu’il y a des bâtiments qui sont occupés par des gens, on ne sait pas sur quelle base. Ensuite, il y a des assiettes foncières qui étaient nues mais on s’est rendus compte qui si vous allez sur place vous trouvez des habitations. Nous sommes en train de faire le travail pour voir qui a fait le lotissement et sur la base de quelle autorisation. Nous avons déjà saisi le préfet parce qu’il y a dans lotissements à Kandialang, Djiboc… qui n’ont jamais fait l’objet d’autorisation. Il y a des assiettes qui étaient destinées à abriter un espace public et que les gens ont morcelé», dénonce l’idylle de Ziguinchor qui promet de suspendre ces lotissements de Kandialang, Djibock, Diabir….

«Beaucoup d’irrégularités dans cette gestion foncière»,  souligne le maire qui même s’il exclut tout règlement de compte promet de situer les responsabilités. «Nous ne sommes pas là pour faire mal à qui ce soit mais le bien public reste le bien public. Si c’est beaucoup plus grave et que si ça nécessite que l’on saisisse la justice nous la saisirons…», tient-il à préciser.

Sonko qui souligne un exemple désolant qui se déroule à Niaguis. «J’ai vu dans le lotissement de Niaguis des directeurs généraux qui sont à Dakar, qui ne connaissent même pas Niaguis et qui sont attributaires de terrains. Vous pensez que cela est normal ?», s’interroge-t-il. Et comme si cela ne suffisait pas le Maire dit avoir décelé «beaucoup de failles dans la gestion financière avec un recrutement clientéliste dans l’institution municipale».

«Il y a des gens qui perçoivent des  salaires à la mairie  alors qu’ils sont tranquillement couchés à Dakar. C’est inacceptable !», peste le maire qui reste catégorique «sur les passations de marché». «Il y a également plusieurs manquements et jusqu’à présent on ne parvient pas à disposer de certains documents. C’est pourquoi nous n’allons pas payer certaines factures qui n’ont pas de documents», lâche le nouveau maire de Ziguinchor qui avertit ses collaborateurs de sa ferme volonté de lutter contre l’impunité.

«Je ne suis pas un messie tombé du ciel mais je suis un simple ziguinchorois investi d’une confiance et je suis venu avec mon programme», lâche le député maire de Ziguinchor qui avertit  qu’il faut payer la taxe sur le foncier non bâti. Ousmane sonko qui a ainsi dévoilé les résultats des audits, dresse un tableau sombre de la gestion municipale de l’équipe de Baldé  et tient à préciser qu’il n’exclut pas de se départir d’un certain nombre d’agents municipaux. «Nous prendrons des mesures. Nous ne le ferons pas de gaieté de cœur mais nous sommes obligés de nous départir de certains agents», avertit-il. «Ça ce n’est pas des choses négociables », tonne le maire qui appelle au travail pour le développement de Ziguinchor.

 

Ignace NDEYE

SUDONLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.