Pendant plus de 90 minutes, les Fennecs ont davantage fait valoir leur pugnacité que les qualités footballistiques qui leur ont permis de rester invaincus durant 35 matches. Les protégés de Djamel Belmadi ne battront d’ailleurs pas le record d’invincibilité de 37 matches détenu par l’Italie.

Une finale face à la Côte d’Ivoire

En revanche, ils peuvent encore conserver leur couronne continentale. Pour cela, il faudra battre la Côte d’Ivoire le jeudi 20 janvier à Douala, dans une véritable « finale » du groupe E. Et pour y parvenir, il faudra évidemment faire bien mieux que ce dimanche. Surtout en défense où la naïveté des Fennecs a permis à Esteban Orozco Fernández Obiang Obono de reprendre au second poteau un corner dévié par José Antonio Miranda Boacho (70e).

Un but qui permet au Nzalang de s’installer à la 2e place du classement avec 3 points, derrière les Ivoiriens (4 points) et devant les Sierra Léonais (3e avec 2 points) et des Algériens derniers avec 1 petit point.

Une situation inimaginable que la médiocre pelouse du Stade Japoma – qui ne favorise pas le jeu technique de l’Algérie – le manque de préparation et de réussite des Algériens ne suffisent pas à expliquer…