Procès des attentats du 13 novembre : les témoignages bouleversants des rescapés du Bataclan

Les rescapés du Bataclan ont commencé à témoigner au procès des attentats du 13 novembre 2015. Les victimes racontent, depuis mercredi 6 octobre, ces interminables minutes cauchemardesques, les morts, les blessés, mais aussi la vie d’après. Des témoignages bouleversants, et « parmi eux, celui d’Amandine, 32 ans à l’époque, qui approche à la barre en boîtant avec une béquille », rapporte le journaliste Hugo Puffeney, en direct du palais de justice de Paris, jeudi 7 octobre.

« J’avais imaginé mes funérailles »

« Elle a reçu trois balles de kalachnikov, elle raconte ses longues minutes, paralysée au sol, où elle se résigne à mourir », poursuit le journaliste. Amandine a ainsi déclaré, à la barre : « Je suis assez fataliste par nature, j’avais imaginé mes funérailles, j’ai réfléchi au fait que mes parents devraient vider mon appartement, que j’espérais qu’il soit bien rangé. » À l’arrivée des policiers, la rescapée raconte avoir vu le gilet du terroriste exploser, affirmant ne pas avoir réalisé « que les débris qui [lui] tombaient dessus étaient en fait les restes de [leur] bourreau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *