Altercation entre militants de la RV et de L’APR

Cinq blessés, la mairie saccagée, une personne arrêtée par la police

Malgré les tentatives de médiation des autorités administratives, la commune de pikine-nord continue d’être en proie à des scènes de violence entre militants de la République des valeurs et ceux de l’Alliance pour la République(Apr). Car, hier encore, les militants des deux partis se sont violemment battus dans les locaux de la mairie de pikine-nord qui abrite la commission d’inscription sur les listes électorales.

Le bilan est lourd puisqu’on dénombre cinq blessés et d’importants dégâts matériels. En fait, la porte principale de la mairie a été complètement saccagée. c’est pourquoi, les autorités municipales ont annoncé une plainte. Toutefois, le chef de protocole du maire, Boubacar Sall, est en détention à la police de Pikine.

On a frôlé l’irréparable hier à la mairie de Pikine-nord. Car n’eût été l’intervention très rapide de la police de Pikine appuyée par des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi), le pire allait se produire. Ce, à cause d’une bataille rangée qui a opposé les proches du maire apériste Amadou Diarra et les partisans de Lamine Guèye, coordonnateur local de la RV de Thierno Alassane Sall.

On a assisté à jets de pierres, de chaises, des échanges de coups de poing entre les deux camps. D’ailleurs, la bagarre s’est soldée par les blessures du chef de cabinet du maire de Pikine Nord Ibrahima Khalil Mandiang, des agents municipaux Marie Diouf et Assane Guèye, de Babacar Fall et d’un certain Serigne Mbacké supposé être un agent de sécurité de la RV, mais aussi par des dégâts matériels.

Les vitres de la porte d’entrée de la mairie ont été saccagées. Ce qui a poussé les proches du maire Amadou Diarra à annoncer une plainte contre leurs adversaires pour destruction de biens publics.

Selon le chef de cabinet du maire de Pikine Nord, Ibrahima Khalil Mandiang, «une mission de la CEDA est venue constater qu’il n’y avait aucun problème dans cette commission, mais les militants de la RV sont venus avec de gros bras pour semer la pagaille. D’ailleurs, nous avons des audios sur le deal qu’ils avaient planifié, à savoir la délocalisation de force de la commission d’inscription. Une militante du parti Rv s’est présentée aujourd’hui avec cinq certificats de domicile pour avoir des certificats de résidence, mais l’Officier d’état civil a dit niet. Cette dame du nom de Arame s’est mise à insulter et une de nos camarades camarade a riposté. Il y a eu une bagarre. Et des gros bras de la Rv sont venus alors attaquer l’institution municipale pour briser des vitres. La mairie va porter plainte contre ces gens-là qui ont détruit un bien public commun ».

Interrogés, les responsables du parti Rv bottent en touche et déversent leur bile sur le maire de Pikine Nord Amadou Diarra et sur les autorités préfectorales. D’après le coordonnateur local du parti Rv, Lamine Guèye candidat déclaré à la mairie de Pikine Nord:

« S’il y a problème, la faute incombe aux autorités administratives dont celles préfectorales qui soutiennent le maire Amadou Diarra et ses partisans dans des oeuvres antidémocratiques et antirépublicaines. Des citoyens de Pikine Nord se voient interdits d’inscriptions sur les listes électorales par la faute d’un transhumant, Amadou Diarra, dans le souci de les empêcher de voter. Nous disons non à cette forfaiture. Le droit de vote est constitutionnel. En tant que responsable, j’ai eu, à maintes reprises, à avertir les autorités sur ce qui se passe dans cette commission avec un officier d’état civil qui distribue des certificats de résidence vierges aux militants de l’Apr proches du maire. Mais ces autorités ont préféré garder le mutisme ».

Et de poursuivre : « Ces militants de Diarra supposés être agents de la mairie bloquent les miens. Hier, ils ont agressé un de mes militants du nom de Ousseynou Ndiaye. L’auteur de cette agression est un certain Bouba, proche du maire Amadou Diarra. Ce Bouba est d’ailleurs entre les mains de la police. Et aujourd’hui, une de mes militantes s’est présentée pour l’obtention d’un certificat de résidence. Mais, on lui a refusé la délivrance dudit document. Au nom de quoi ?

Il est mieux dans l’intérêt de tous que l’on délocalise la commission d’inscription au niveau de la sous-préfecture. Il revient aux autorités administratives dont les autorités préfectorales de prendre leurs responsabilités. »

Mais en attendant l’arbitrage des autorités préfectorales, nos sources renseignent qu’un des proches du maire Amadou Diarra du nom de Boubacar Sall a été placé en détention dans les locaux du commissariat de Pikine, suite à cette série d’altercations.

Mieux encore, la mairie de Pikine nord est placée sous haute surveillance
SOURCE LERAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *