Pendant plusieurs mois, Jean-Pierre Pernaut était sous protection policière

Présenter le journal télévisé n’était pas toujours sans incidence sur la vie privée de Jean-Pierre Pernaut. Sa femme, Nathalie Marquay, a raconté hier dans Touche pas à mon poste les mois passés sous protection policière.

C’était en 2016, peu après l’agression mortelle de deux policiers à Magnanville. Les agresseurs avaient établi une liste de personnalités qu’ils projetaient de tuer. Parmi les noms se trouvait celui de Jean-Pierre Pernaut. Ni une ni deux, TF1 a flanqué des gardes du corps à toute la famille. Ils ne les quittaient pas d’une semelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *