Par Amadou MBODJI – Etre récompensé par son pays n’est pas donné à tout le monde. C’est le couronnement d’une carrière. Les agents du ministère de la Justice, qui ont été décorés hier pour leur travail au sein de l’Administration, étaient heureux comme des mômes : 199 travailleurs de la Justice ont été faits commandeurs, officiers et chevaliers dans l’Ordre national du Lion et dans l’Ordre du mérite pour services «rendus à la Nation». Il s’agit notamment de magistrats, d’avocats, d’administrateurs de greffe, de greffiers, de notaires, d’experts, d’ingénieurs, de travailleurs sociaux, d’huissiers de Justice, d’agents administratifs, de secrétaires et de chauffeurs. Entre autres, il y a Cheikh Ahmet Tidiane Coulibaly, Premier président de la Cour suprême, Mamadou Cissé Tall, président du Tribunal de première instance de Thiès, Me Mbaye Guèye, bâtonnier de l’Ordre des avocats, Mme Aïché Gassama, Secrétaire générale du ministère de la Justice, qui ont reçu hier les insignes des mains de Me Malick Sall.
Derrière les grandes réussites, il y a aussi ces petites mains invisibles, qui ne font pas du bruit pour permettre à l’Etat de garder sa solidité. Abdoulaye Djité, éducateur spécialisé, a reçu cette distinction, après 38 ans de carrière dans l’Admi­nistration judiciaire. «C’est un honneur d’avoir été distingué et une fierté de recevoir cette gratification de mon emplo­yeur, l’Etat du Sénégal, au nom de toute la Nation. C’est une source de motivation et c’est un legs que je laisse à mes enfants», soutient Abdoulaye Djité.
Après 22 ans de carrière, Mambaye Sèye, un autre agent de l’Administration judiciaire, qui se fait décorer «pour première fois», ne cache pas sa joie : «c‘est une fierté, ça nous aidera à persévérer sur ce que nous faisons», indique M. Sèye.

Après la remise des décorations, Me Malick Sall, Garde des sceaux, a sublimé l’importance de cette «marque de reconnaissance  de la Nation» à travers cette distinction qu’ils ont reçue. Il espère que cela suscitera de «nouvelles vocations» dans un Sénégal émergent  et une Nation solidaire.

ambodji@lequotidien.sn