CAN 2021 Imbroglio autour du match Sierra Leone-Bénin

Le match Sierra Leone-Bénin en qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) n’a pas eu lieu ce 30 mars 2021 à Freetown. La sélection béninoise a appris tardivement que cinq de ses meilleurs joueurs ont été testés positifs au Covid, des résultats qu’elle réfute. Après des débats houleux entre dirigeants sierra-léonais et béninois, les Ecureuils ont décidé de partir. Le sort de cette rencontre décisive pour la CAN 2021 est désormais entre les mains de la Confédération africaine de football.
Les qualifications pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2021) devaient officiellement prendre fin ce 30 mars 2021, après 18 mois d’attente et près de 150 matches disputés. Mais il faudra peut-être attendre encore plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avant de connaître définitivement la 24e et dernière équipe qui participera à la « CAN 2021 » [1] au Cameroun. Le groupe L des éliminatoires a en effet été le théâtre d’un rebondissement inattendu, ce mardi. La rencontre Sierra Leone – Bénin, qui devait désigner l’autre équipe qualifiée aux côtés du Nigeria, n’a pas eu lieu. Les Béninois assurent en effet avoir appris trois heures seulement avant le coup d’envoi de cette « finale » à Freetown, que cinq des leurs ont été testés positifs au Covid et sont donc restés dans leur bus. Il s’agit de cinq éléments majeurs : le gardien de but Saturnin Allagbé, les défenseurs Cédric Hountondji et Khaled Adénon, l’attaquant Steve Mounié et le milieu de terrain Jodel Dossou. L’attaquant Mickaël Poté, un temps annoncé positif, ne serait finalement pas concerné.

«C’EST DEPLORABLE ET ÇA FAIT RECULER LE FOOTBALL AFRICAIN»

«C’est déplorable et ça fait reculer le football africain », peste Dossou. Le pensionnaire du club français Clermont Foot rappelle que lui et Houtondji ont eu le Covid il y a quelques semaines et ne peuvent donc pas avoir contracté à nouveau cette maladie, assurent-ils. « Les Sierra-Léonais n’étaient sûrement pas au courant de cette information, souligne Dossou, qui croit en une supercherie. Médicalement, c’est impossible que j’aie le Covid. Les médecins ont été clairs : on ne peut pas le re-choper en moins de trois semaines ».

Il ajoute : « En plus, on a passé plus de 5 ou 6 tests, en l’espace d’une semaine. Ils se sont révélés négatifs en France et au Bénin. Et arrivés chez eux, ils nous sortent ces cas… » Prévu à 16hTU, la rencontre a été reportée à 19hTU, suite à la fronde de Béninois. Ces derniers devaient recevoir les résultats de leurs tests le matin-même et non pas l’après-midi. Les discussions se sont ensuite poursuivies entre les autorités sierra-léonaises, la délégation béninoise et les représentants de la CAF, durant la soirée. Elles ont été très tendues et les visiteurs ont décidé de quitter la Sierra Leone. Jimmy Adjovi-Boco, conseiller technique du ministre des Sports du Bénin, a affiché son dépit, en marge des négociations entre les deux parties. « Il y a de quoi se poser des questions sur la méthode employée par des dirigeants ou des personnes de l’équipe adverse, tacle l’ancien joueur. C’est grave et il faut que tout cela cesse. J’espère que notre nouvelle direction à la CAF va nous permettre de passer dans une nouvelle ère ».

La CAF, elle, s’est montrée évasive quant aux suites à donner à cette affaire. « L’organe compétent de la CAF enquête actuellement sur la question et reviendra au plus tôt avec une décision », écrit-elle dans un communiqué. La Confédération n’a pas beaucoup d’alternatives, la période des matches entre équipes nationales s’étant achevée ce 30 mars. Elle peut reporter au mois de juin cette ultime rencontre des éliminatoires de la CAN 2021, en marge des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Elle peut aussi sanctionner le Bénin et/ou la Sierra Leone, dans ce dossier épineux…

(RFI.FR)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *