Pour le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie, Yewwi et Wallu ­voulaient tromper la ­vigilance de la Direction générale des élections en proposant une liste composée de 5 hommes et 2 femmes.

­Par Babacar Guèye DIOP – Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly a déclaré mardi qu’il quittait le Pds, parce que se sentant «trahi» par Karim Wade après les investitures liées aux Législatives du 31 juillet. Mais, le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie a livré sa version dans la polémique sur la liste départementale non paritaire de Yewwi askan wi à Dakar, composée de 5 hommes et 2 femmes.

En ce sens, le responsable du Pds à Mbacké a hier contredit Barthélemy Dias, qui déclarait mercredi que la liste a été trafiquée à la Direction générale des élections. «Ce qui s’est passé à Dakar avec les coalitions entre Yewwi et Wallu, c’est très simple. Khalifa Sall voulait donner son propre poulain et le Pds voulait donner son responsable à Dakar. On a discuté pour que l’un ou l’autre retire, mais malheureusement, nous n’avons pas trouvé un accord et après, on a mis ces deux hommes sur la liste. Mais avant de déposer la liste, tout le monde savait que la liste avait 5 hommes et 2 femmes, et n’était donc pas paritaire», a déclaré sur la Rfm, Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly.

Le député considère que Yewwi et Wallu voulaient tromper la Dge. «Le Pds a proposé Joseph Sarr, Khalifa Sall a proposé Babacar Mbengue, maire de Hann Bel Air, qui est son poulain. Mais Joseph Sarr, responsable de Pds, coordonnateur de Dakar, est aussi responsable du parti à Hann Bel Air. Personne ne voulait sacrifier son poulain. Voilà ce qui nous a poussés à présenter 5 hommes et 2 femmes. Il n’y a pas d’autres explications. Peut-être on a essayé de tromper la vigilance de l’Etat parce qu’il y avait Palla Samb, et Palla peut être femme ou homme. Mais tout le monde savait qu’on a proposé une liste qui ne respecte pas la parité», a soutenu le député.

bgdiop@lequotidien.sn