Saint- Louis: la coalition Gox Yu Bess veut rééquilibrer l’économie

Saint-Louis,  (APS) – Moussa Diop, candidat de la liste Gox Yu Bess, à la mairie de Saint-Louis veut remettre au centre de l’économie locale la pêche, l’artisanat, le commerce, le transport et le tourisme, soulignant que ces secteurs sont les leviers principaux du développement de la ville.
’’Nous proposons un projet de développement en rééquilibrant et en réarticulant les activités économiques pour remettre au centre de l’économie les leviers principaux du développement de Saint-Louis’’, a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.
Ces leviers du développement sont la pêche, l’artisanat, le commerce, le transport et le tourisme, a ajouté M. Diop, soulignant vouloir éviter ‘’le syndrome hollandais du développement ou la malédiction du pétrole et du gaz’’.
Pour lui, ’’Cela commence à glisser sur ce terrain et les autorités actuelles semblent prendre cette orientation qui néglige les autres secteurs au profit de l’économie du gaz’’.
La coalition Gox Yu Bess a été mise en place au plan national pour éviter les pièges du nouveau code électoral qui, selon lui, prévoyait le parrainage pour les candidats de la société civile qui risquaient de se faire exclure.
’’Des jeunes qui voulaient se lancer à la conquête de leur commune ont ainsi défini un cadre juridique capable de sécuriser leur participation’’, explique-t-il notant que ’’la meilleure option était une coalition présente dans tout le Sénégal, qui est censée être la coalition des jeunes maires’’.
Cette coalition, signale M. Diop, qui n’a que des candidats pour les communes ne postule pour aucun département et n’a pas de leader au plan national.
Il estime que ’’Saint-Louis a besoin de renouveau car élire un maire c’est élire un candidat capable d’écouter les préoccupations des communautés et pour cela nous avons dès l’entame mis en place un programme un quartier un conseiller’’.
Selon lui, la liste de cette coalition a été mise en place à la suite de consultations dans les quartiers qui ont permis de diagnostiquer les maux de la ville.
Un programme comprenant vingt priorités et vingt-et-deux engagements pour bâtir un Saint-Louis nouveau a été ensuite mis en place et à l’occasion de cette campagne les caravanes sillonnent la ville pour le vendre aux populations.
Toutes les solutions proposées prennent en compte la dimension emploi des jeunes, signale M. Diop, qui prévoit d’embellir les berges du fleuve et dérouler un vaste programme environnemental dénommé Ndar Bou Bess.
Le plus jeune candidat à la mairie de Saint-Louis est un ancien de l’Université Gaston Berger. Ce palutologue est coordonnateur d’un programme dans les régions de Thiès et Diourbel, pour le compte d’une ONG.
Il compte favoriser l’avènement d’un nouvel homme politique, tout le contraire de ’’celui qui ne tient pas ses promesses’’.
AMD/MD/OID

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *