Le prochain match Sénégal-Guinée, prévu ce vendredi au stade de Bafoussam à 13h Gmt, sera très attendu. Victorieux lors de leurs premières sorties, respectivement devant le Zim­babwe et le Malawi sur le même score (1-0), Sénégalais et Gui­néens ont besoin que d’une victoire ou d’un nul pour espérer se qualifier au second tour. Auto­rités et dirigeants sénégalais «jouent» le derby de de­main.

Ibrahima Ndao, directeur de Cabinet du ministre des Sports

«Par la grâce de Dieu, nous avons gagné notre match d’hier (lundi) contre le Zimbabwe et nous souhaitons et prions pour que l’équipe reste sur cette lancée. Sur le plan technique, je laisse ça aux techniciens. Ce sont des experts en la matière. Nous continuons à prier et à tout mettre en œuvre pour maximiser nos chances. Une victoire, c’est un tout. Il y a le volet technique, mais derrière le volet technique, il y a beaucoup d’aspects qu’il faut gérer et nous essayons de gérer tout cela, en parfaite coordination avec la Fédération sénégalaise de football dont nous saluons la compétence et l’engagement de leurs représentants. A notre niveau, nous gérons le principal qui est de pousser l’équipe à la victoire.»

Mbaye Diouf Dia, membre du Comex de la Fsf

«Contre la Guinée, je crois que ça va être également très compliqué parce que c’est un derby. Et les derbys, comme disent souvent les entraîneurs, ça ne se joue pas, ça se gagne. Les coaches seront probablement très prudents. Pour le Sénégal, nous avons la possibilité de voir un ou deux joueurs régler nos matchs, à l’image de Sadio Mané. Donc, nous avons un avantage probable sur le terrain par rapport à la Guinée. Mais il faudra s’attendre à un match extrêmement difficile qu’il faudra gérer avec intelligence parce qu’un match nul qualifie les deux équipes. Le deuxième match est plus important que le premier parce qu’une équipe peut perdre son premier match et se retrouver qualifiée. Je crois que nous avons les potentialités même si on a des titulaires qui sont toujours absents pour cause de Covid. Les gosses qui les ont remplacés ont bien joué malgré une forte chaleur. C’est la marque des grandes équipes.»

Seydina Diagne, Sg Cnoss

«Pour le prochain match contre la Guinée, je crois qu’il faudra avoir plus de détermination. Du point de vue technique et dans le vécu, je crois que la Guinée a plus d’expérience et de bons joueurs que le Zimbabwe. Ce sont des joueurs qui évoluent en Europe et qui jouent dans de grands clubs, c’est pourquoi il faut bien respecter cette équipe de la Guinée. C’est un derby qui va se jouer sur des détails à mon avis. Mais je pense que l’Equipe de la Guinée est prenable, avec des failles surtout au niveau de la défense. «On est dans un contexte Covid et c’est extrêmement difficile. Si on retrouve nos cadres, le Sénégal peut battre n’importe quelle équipe.»