Bientôt un vaccin anti-Covid en patch?

Des essais cliniques effectués en Suisse

Un patch contre le Covid. L’hypothèse est à l’étude en ce moment en Suisse où des chercheurs testent un nouveau vaccin. Plus facile à administrer et peut-être plus efficace contre les variants, c’est le pari, en tout cas, de la biotech britannique Emergex qui vient de lancer des essais cliniques à Lausanne.

« Ça brûle un tout petit peu plus… Après, c’est tout à fait tolérable » La première volontaire à recevoir le vaccin anti-Covid en patch peut en témoigner : pour le côté indolore, on repassera. Mais l’essentiel est ailleurs. Le vaccin doit permettre de développer l’immunité cellulaire. Considérée comme plus efficace contre les variants.

« Les vaccins ARN messager stimulent de manière importante la production d’anticorps, alors que notre vaccin, ici, le but premier est de stimuler ce qu’on appelle la réponse immunitaire cellulaire, qui est une immunité qui dure sur le long terme et qui, on l’espère, permet de protéger des formes sévères du Covid », explique Alix Miauton, cheffe de clinique à Unisanté, l’organisme en charge des essais.

En prévision d’une nouvelle pandémie…

Plus efficace, plus longtemps, le vaccin en patch n’est pourtant pas là pour remplacer les vaccins à ARN, déjà très efficaces contre les formes graves de la maladie. Mais il pourrait venir en supplément des produits déjà disponibles. Il faudra pour cela que les essais confirment son efficacité.

Aucune commercialisation n’est attendue avant 2025. Mais même si la pandémie avait disparu entre temps, le vaccin en patch pourrait se révéler très utile si une nouvelle devait se déclencher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *