Par Hamath KANE – Ça s’est passé plus vite que prévu. Le président du Cadre unitaire de l’islam au Sénégal (Cudis), Cheikh Ahmed Tidiane Sy avait annoncé lundi, malgré le refus de Ousmane Sonko de signer la charte de la non-violence qu’il avait proposée, que sa structure regroupant notamment des représentants des familles religieuses être prête à rencontre l’opposition en général.

 

Un communiqué de Yewwi askan wi (yaw) dont le leader de Pastef est membre annonce que la conférence des leaders de cette coalition de l’opposition «recevra, suite à sa demande, une délégation du Cadre unitaire de l’islam au Sénégal», ce mercredi 24 novembre à 17h, au siège du Parti républicain pour le Progrès (Prp/Diisso ak Askan wi) de Déthié Fall. Une rencontre, selon le mandataire national de Yaw, qui aura comme menu un «échange général sur la situation du Sénégal» et une «discussion sur le projet de charte de non-violence». «Je ne signerai aucune charte de non-violence. Je loue leurs bonnes intentions, mais si chacun fait ce qu’il doit faire, il n’y aura pas de violence.

 

Disons-nous la vérité, il y a une sorte d’hypocrisie à vouloir inviter à la non-violence. Tout le monde sait que l’opposition n’a jamais attaqué qui que ce soit. Dieu n’a demandé à personne de donner le bâton pour se faire battre. Alors, quiconque vous attaque, répliquez à la hauteur de l’attaque, c’est moi qui vous le dis», avait déclaré Sonko. Cheikh Ahmed Tidiane Sy avait réagi sur Dakaractu en ces termes : «Je m’attendrais à ce genre de réaction des opposants. Nous savions dès le début que le travail ne sera pas facile. Mais nous sommes toujours dans notre rôle de facilitateurs.

 

Nous serons toujours dans cette logique d’appeler les gens à taire les querelles et les velléités politiques.» D’autres organisations de la Société civile regroupées dans la Plateforme Jammi Rewmi avaient aussi regretté les propos du leader de Pastef. Mais sans se décourager de rencontre l’opposition. Beaucoup de questions se posent maintenant : Sonko sera-t-il de la partie ? Yewwi va-t-elle signer la charte de non-violence du Cudis, Sonko suivra-t-il la coalition ?

hamath@lequotidien.sn