C’est une affaire dont se serait volontiers passé le comité d’organisation de Miss Sénégal. Fatima Dione, la lauréate du concours de beauté en 2020, accuse, en effet, le comité d’avoir détourné l’argent que Matar Bâ, le ministre des Sports, lui aurait offert, suite à son couronnement. La Miss Sénégal 2020 reproche aussi au comité d’avoir sacrifié ses études, et surtout d’avoir joué un rôle dans le viol qu’elle aurait subi. Le comité a apporté sa part de vérité.

 

Par Malick GAYE – A peine la nouvelle miss Sénégal intronisée, le comité d’organisation retrousse ses manches et se jette dans une opération de communication, pour se laver à grande eau des accusations de l’ancienne détentrice du titre. En conférence de presse hier, l’équipe dirigée par Amina Badiane a voulu rétablir la vérité des faits. Accusés par Fatima Dione, la miss Sénégal 2020, d’avoir sacrifié ses études, détourné ses gains, mais surtout d’avoir joué un rôle dans le viol qu’elle aurait subi, Amina Badiane et le coordonnateur du comité, Seydina Camara, se sont lavés à grande eau. «Je dois rappeler qu’on signe un contrat avec toutes les miss. Les termes sont clairs. Il n’a jamais été dit que la miss va gagner une voiture. Le contrat est là. On avait dit qu’on va mettre à sa disposition une voiture, pour permettre à la lauréate de se rendre dans les cérémonies où elle a l’obligation de se présenter», dit-elle, pour camper le décor de la conférence de presse hier au Grand Théâtre.

La présidente du comité d’organisation est venue avec toute sa paperasse pour prouver ses dires. Concernant les études de Fatima Dione, Amina Badiane explique que la miss est restée longtemps sans répondre aux appels téléphoniques du comité. «On a essayé, par tous les moyens, d’entrer en contact avec elle. On nous a expliqué qu’elle est malade et que d’ailleurs, elle était au village de son grand père pour des bains mystiques. En réalité, elle était enceinte, c’est pourquoi elle ne s’est pas rendue à l’école. C’est faux de dire qu’on a sacrifié ses études», a informé la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal. Amina Badiane a même affirmé que Fatima Dione a perdu la bourse d’études supérieures promise, car ses moyennes, depuis la classe de seconde, «sont catastrophiques». «Elle n’a pas rempli les critères pour l’obtenir. Elle n’a jamais eu la moyenne.»

Revenant sur l’argent que le comité d’organisation aurait détourné, le coordonnateur, Seydina Camara, a expliqué ceci : «Toute Miss a un parrain. Souvent, les autorités accompagnent financièrement les candidates de leurs localités. Elle a reçu de l’argent de la part de Matar Bâ. Le ministre des Sports nous a remis aussi 1 million de francs Cfa avant la compétition. Je ne vois pas comment le comité pourrait détourner son argent, sachant que nous avons été reçus à des dates séparées.»
En guise d’éclaircissements, Amina Badiane est revenue sur le viol que Fatima Dione aurait subi. «Elle a dit qu’on avait arrangé une rencontre avec des partenaires. C’est faux. Miss Sénégal est toujours accompagnée par le comité. Elle dit qu’on l’aurait droguée et que c’est à son réveil qu’elle s’est rendu compte qu’on l’avait violée. Il faut préciser que quand les filles sont au vert, aucune visite, même des proches, n’est autorisée. En plus, on met deux candidates par chambre, pour éviter ce genre de situation. Je dois aussi préciser que les miss sont toujours dans des hôtels. Jamais, on n’a amené quelqu’un dans une maison. Pourquoi ne porte-t-elle pas plainte dans ce cas ? Elle ne dit pas la vérité. Pourquoi, quand elle s’est rendu compte du viol, elle ne nous a pas saisis ?», s’est-elle interrogée.

mgaye@lequotidien.sn