Pour soutenir ses candidats aux Locales: Yewwi askanwi lance sa campagne de collecte de fonds

Par Ousmane SOW – «Dans le cadre du renforcement de la démocratie au Sénégal, faites un don pour soutenir Yewwi askan wi», lit-on sur une banderole accrochée au mur de la salle de réception du siège de Taxawu Senegaal de Khalifa Sall. En effet, la coalition Yewwi askan wi a décidé de ne point être des politiciens alimentaires. Pour gagner le maximum de collectivités territoriales à l’issue des prochaines élections locales, cette coalition lèvera des fonds comme cela se pratique dans les grandes démocraties, dit-il, pour financer leurs candidatures mais aussi de payer la caution.

Ce ne sont pas les fonds publics, ni l’argent du contribuable, mais l’argent des militants convaincus et incorruptibles en faisant un don pour soutenir Yewwi askan wi, ont fait savoir hier les membres de ladite coalition lors d’une conférence de presse du lancement de levée de fonds populaire au siège de Taxawu Senegaal de Khalifa Sall, qui était avec Ousmane Sonko les grands absents de la rencontre. «La coalition Yewwi askan wi c’est une coalition pour le Peuple sénégalais. C’est la coalition du changement, la coalition de transformation sociétale, une coalition d’inspiration pour ne ménager aucun effort afin que la mal-gouvernance, le mal-vivre des Sénégalais puissent se terminer de manière définitive dans notre pays. Donc, nous vous y convions, nous vous y attendons. Mais ensemble, amorçons le changement, ensemble, gagnons le pari du développement, ensemble, mobilisons-nous pour la victoire. C’est tout le sens qu’il faut donner à l’initiative de Kopar Express de l’appel de la coalition Yewwi askan wi à destination du Peuple sénégalais», a souligné El hadj Malick Gakou, le leader du Grand Parti. Selon lui, le 23 janvier 2022 doit marquer un tournant dans l’histoire politique du Sénégal parce que cette date est d’«une importance capitale pour le devenir de la Nation sénégalaise».

Cepen­dant, la coalition Yewwi askan wi veut changer de méthode d’articulation de ses stratégies participatives. Pour cela, elle compte impliquer la population pour amorcer ce changement. «Nous avons pris l’engagement de faire participer tous les citoyens sénégalais à l’effort de financement de ces changements-là», a fait savoir Malick Gakou. De son coté, Dr Babacar Diop, Fds/ Les Guelwaars, dira ceci : «Nous lançons un appel à tous les citoyens sénégalais, à chacun sa participation, aussi minime qu’elle soit. Yewwi askan wi n’est ni une coalition d’un parti politique ni d’un leader politique mais c’est le Sénégal. Donc, participer à cet effort de guerre pourra nous permettre de lancer les bases d’une révolution citoyenne, d’une révolution démocratique, d’une alternative crédible ici au Sénégal.»

Plus loin, Seydou Bocoum du Mrds, très optimiste quant à l’atteinte de leur objectif, estime qu’il faut changer la façon de financer les campagnes. Ainsi, il a fait appel à la jeunesse pour financer Yewwi askan wi. Vous êtes sur les réseaux so­ciaux et ce monde numérique à assez d’argent pour financer n’importe quelle activité et n’importe qui. De ce fait, nous vous invitons à une campagne de levée de fonds Sénégal 2.0 pour financer la campagne de Yewwi askan wi. «On est prêts dans la rue mais il faut qu’ soit prêts financièrement et pour être prêts financièrement, tout le monde doit participer», confie-t-il.

Stagiaire
LEQUOTIDIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *