Cameroun: le Premier ministre Joseph Dion Ngute accueilli par des tirs à Bamenda

Au Cameroun, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a été accueilli par des tirs à Bamenda, mardi 5 octobre en début d’après-midi. La capitale régionale du Nord-Ouest, l’une des deux régions anglophones, est secouée par une grave crise sécuritaire depuis cinq ans. Joseph Dion Ngute s’y est rendu afin d’évaluer la mise en œuvre des résolutions énoncées au terme du grand dialogue national tenu en 2019.

Avec notre correspondant à Yaoundé, Polycarpe Essomba – RFI

Joseph Dion Ngute s’est payé une belle frayeur à Bamenda. Alors qu’il amorce à peine son programme de visite de quatre jours dans la région du Nord-Ouest, des tirs en rafale crépitent non loin de la Commercial Avenue, en plein cœur de la ville où il est en train de prononcer une allocution.

Une visite sous tension

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux et rapidement devenue virale, on le voit exfiltré par sa garde et prestement conduit dans sa voiture. Une voix parmi les hommes commis à sa protection essaye de le rassurer : « Ne vous inquiétez pas, les tirs viennent de loin dans les collines ». Mais le mal est fait et le ton donné sur cette visite qui, de toute façon, était annoncée sous tension. Quelques jours auparavant, dès l’officialisation de cette visite, des groupes armés séparatistes avaient indiqué qu’ils entreprendraient une série d’actions visant à perturber le séjour du Premier ministre à Bamenda et sa région.

Joseph Dion Ngute n’a pour autant pas quitté Bamenda. Celui qui se dit « apôtres de la paix » entend poursuivre sa mission d’évaluation sur le terrain des résolutions du grand dialogue national, initié il y a deux ans par le président Paul Biya, pour tenter de régler la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest anglophones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *