Sur les 60 milliards de francs Cfa de financements accordés par la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) en 3 ans, 75% des bénéficiaires sont des femmes, a indiqué Papa Amadou Sarr. Le délégué général présentait les actions de la structure à la 13e édition de l’Us-Africa summit of heads of state and global business leaders, le sommet commercial américano-africain, organisé par le Conseil des entreprises pour l’Afrique (Cca), du 27 au 29 juillet 2021.

 

Par Dialigué FAYE – En matière de soutien à l’entreprenariat féminin, la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj) est en train de faire des efforts. Intervenant à la 13e édition de l’Us-Africa summit of heads of state and global business leaders, le sommet commercial américano-africain, organisé par le Conseil des entreprises pour l’Afrique (Cca), du 27 au 29 juillet 2021, Papa Amadou Sarr a présenté «les actions exemplaires déployées par la Der/Fj, afin de soutenir le tissu entrepreneurial sénégalais, et plus spécifiquement les entrepreneures sénégalaises.

Sur les 60 milliards de francs Cfa de financements accordés par la Der/Fj en 3 ans, 75% des bénéficiaires sont des femmes. Par ailleurs, face à la crise liée à la pandémie mondiale du Covid-19, la Der/Fj a significativement accompagné les femmes en soutenant financièrement les projets dans des secteurs particulièrement féminisés tels que l’artisanat, l’agriculture ou encore des filières telles que le sel, la pêche, l’horticulture, l’anacarde».

Le délégué général, selon un communiqué, a été invité à prononcer l’allocution d’ouverture de la table ronde intitulée «Combler le fossé du financement du commerce : une voie pour soutenir les Pme, la diaspora, et les entreprises appartenant à des femmes».
«C’est un honneur pour la Der/Fj et pour moi-même que de m’adresser à cette auguste assemblée, car ensemble nous pouvons atteindre d’ambitieux objectifs. Désormais, il s’agit d’apporter une réponse con­crète et durable à la question de l’emploi et de l’inclusion socio-économique des femmes et des jeunes – qui sont les franges démographiques les plus importantes, mais qui connaissent une marginalisation sur le plan économique», a déclaré Papa Amadou Sarr, ministre, délégué général de la Der/Fj, cité dans le document. Lequel note qu’avec «plus de 60 milliards de francs Cfa de financements accordés à plus de 106 mille 200 bénéficiaires, et l’accompagnement non financier de plus de 2 700 entreprises locales, la Délé­gation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes constitue un modèle dans la promotion de l’entreprenariat en Afrique et au-delà».

dialigue@lequotidien.sn