Vaccin anti-Covid: les chiffres du retard en Afrique

En temps de pandémie, les inégalités deviennent encore plus criardes. Celle de la Covid-19 ne fait pas exception. Alors que la population mondiale était estimée, en 2020, à 7,8 milliards d’individus, plus de 4 milliards de doses de vaccins anti-Covid ont été injectées, fin juillet, dans le monde. Mais ces doses sont inégalement réparties notamment en Afrique.

Premières et secondes doses confondues, le Sénégal a vacciné 640 000 personnes de sa population de 17 millions d’habitants soit un taux de près de 4% (chiffres de l’AFP fournis le 26 juillet). Ce qui le place dans le haut du panier des pays en Afrique où la vaccination est la plus effective en Afrique. Comme beaucoup de pays africains, le Sénégal bénéficie du mécanisme Covax (OMS, alliance Gavi et coalition Cepi).

Mi-juin, le continent comptait, avec 32 millions de doses, moins de 1% des plus de 2,1 milliards de doses administrées dans le monde. En effet, seuls 2% du 1,3 milliards d’africains avaient reçu une dose et près de 9,5 millions d’entre eux étaient entièrement vaccinés. Selon des projections effectuées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par la voix de sa Directrice régionale pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, 10% de la population africaine devraient être vaccinés d’ici à septembre 2021. Malheureusement, sur 54 pays africains, les 47 (soit près de 90 %) – « ne devraient pas être en mesure d’atteindre l’objectif », regrettait l’OMS. Sauf si l’Afrique reçoit « 225 millions de doses supplémentaires ». Malgré une amélioration comme l’envoi par les Etats-Unis de 25 millions de doses de vaccin de Johnson & Johnson, de Moderna ou de Pfizer à 49 pays africains, la situation reste préoccupante avec une troisième vague de la pandémie qui frappe plus durement le continent que les deux premières.

Selon les chiffres de l’AFP sur la géographie mondiale de la vaccination, l’Afrique reste le continent le plus en retard, avec 4,8 doses administrées pour 100 habitants, soit 10 fois moins que la moyenne mondiale (52). Le Burundi – qui se dit désormais prêt à recevoir des vaccins via Covax – et l’Erythrée n’ont pas encore démarré leur campagne de vaccination alors que la Tanzanie est le dernier pays à l’entamer, le 28 juillet.

Un premier inattendu

Quatre doses administrées sur dix (1,6 milliard) l’ont été en Chine, l’Inde (451 millions) et les Etats-Unis (343 millions) complétant le podium en valeur absolue, selon la même source.

Mais rapporté à la population, parmi les pays de plus d’un million d’habitants, c’est au Proche-Orient que se trouve le champion de la vaccination: les Emirats arabes unis, qui ont administré 168 doses pour 100 habitants. L’Uruguay (137) et Bahreïn (134) se classent deuxième et troisième. Les Emirats flirtent avec les 70% de population complètement vaccinée, l’Uruguay et Bahreïn dépassent les 60%.

Suivent dans le peloton de tête le Qatar, le Chili et le Canada (129 doses pour 100 habitants), Israël (128), Singapour (125), le Royaume-Uni, la Mongolie et le Danemark (124), ainsi que la Belgique (122). Ces pays dépassent plus ou moins largement les 50% de population complètement vaccinée (entre 52% et 63%).

La Chine (111 doses pour 100 habitants), les Etats-Unis (104) et l’Union européenne (103) ne sont pas loin. Les Etats-Unis et l’UE ont complètement immunisé près de la moitié de leur population, tandis que la Chine ne communique pas cette donnée.

Moussa DIOP 

LESOLEIL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *