TRAFIC DE VISA, FAUX PASSEPORT DIPLOMATIQUE – Kilifeu, incriminé par une vidéo, dément et précise

L’activiste Kilifeu est, depuis hier, au cœur d’une affaire de trafic de visa et de faux passeport diplomatique. Une vidéo diffusée par Leral TV rapporte sa conversation avec le demandeur qui, visiblement, a besoin d’évacuer son enfant pour des soins. Ce dernier finit par montrer au rappeur un sachet qui contiendrait la somme de 7 000 000 F CFA.

‘’J’ai rencontré un gars qui m’a promis de me faire le faux passeport diplomatique, ‘le rouge’, à 2 500 000 F CFA. Raison pour laquelle je ne suis pas revenu vers toi, mais je pense qu’il n’est pas sérieux’’, lance le client.

La proposition de Kilifeu s’élève à 3 500 000 F CFA, pour une durée du passeport de trois ans. Par la suite, l’activiste reçoit trois millions de francs en sus d’un montant antérieur de 1 500 000 F CFA, affirmant qu’il reste 500 000 F CFA. L’acquéreur insiste sur le fait que l’argent revient à Kilifeu, afin qu’il diligente l’affaire, d’autant plus que l’enfant doit quitter le pays au plus tard le 16 juillet.

Après avoir reçu l’argent, le rappeur active son réseau via des appels téléphoniques pour trouver le contact du consul de France. On comprend de leurs échanges que les faits se seraient déroulés le 28 juin et que le deadline était prévu pour le 16 juillet 2021.

Dans la même vidéo, des messages audio sur WhatsApp ont tout l’air d’un autre échange du type. ‘’Cela fait plus d’un mois, maintenant. Je t’appelle, mais tu ne décroches pas, tu ne réponds pas à mes messages WhatsApp. Pourtant, tu es tout le temps en ligne. Qu’est-ce qui se passe ? Je ne comprends pas. Pourtant, tu étais prompt à récupérer l’argent, mais depuis, je n’arrive pas à te joindre, alors que la date approche. Quand je t’appelle sur autre numéro, tu décroches. Respecte-moi. Ça commence à en faire trop. On a commencé quelque chose ensemble, je ne veux pas entrer dans les détails’’, crache l’auteur des messages.

 

Pour sa défense, l’activiste crie à un complot pour nuire au mouvement Y en a marre dont il est membre. Il affirme connaître son interlocuteur, depuis plus de 20 ans. Une amitié au nom de laquelle il a voulu l’aider à évacuer son enfant. Kilifeu promet de faire face à presse, aujourd’hui, pour s’expliquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *