Escroquerie foncière présumée: Lansana Gagny Sakho relaxé

La dame Aïda Seck réclamait à Lansana Gagny Sakho et Pape Balla Mar 2 milliards de F Cfa comme dommages et intérêts dans une affaire d’escroquerie foncière présumée. Mais l’ancien Directeur général de l’Office national de l’assainissement (Onas) et son collaborateur ont été relaxés mercredi par le Chambre correction du Tribunal de Grande instance de Dakar, qui a débouté la plaignante.

A la barre lors du procès le 1er juillet dernier, M. Seck accusait les prévenus de l’avoir spoliée deux terrains d’une superficie de 150 m2 sis à Ngor Almadies. Mais, M. Sakho affirme avoir acheté le site à 75 millions FCfa. « J’ai acheté les terrains pour aider Mme Seck car je n’étais pas réellement dans le besoin. La transaction a eu lieu le 27 février 2019 devant notaire. C’est après la transaction qu’elle m’a parlé de projet immobilier » s’était défendu M. Sakho, convaincu que la procédure a été initiée pour ternir son image, en tant qu’homme public. La preuve dit-il, la dame a été condamnée deux fois pour être expulsée.

Plaidant pour le compte de partie civile absente, Me Massamba Mbaye avait réfuté l’existence de transaction entre les deux parties. Il explique que les terrains servaient d’apport pour sa cliente qui avait un projet immobilier avec le prévenu. Celui-ci devait trouver des partenaires. Dès lors qu’il n’y pas eu de partenariat, il n’y a plus de cession. A l’en croire, tout au début, la dame voulait vendre les terrains à 150 millions FCfa à Lansana Gagny Sakho mais, les deux n’étaient pas tombés sur le prix. C’est pourquoi, Me Mbaye trouve insensé que Mme Seck les ait ensuite vendus à 75 millions FCfa. Il estimait que sa cliente a été dépossédée de son bien réclamant 2 milliards de FCFA pour le préjudice subi. Pour Me Ahmed Sall, la partie civile est l’escroc dans cette affaire puisqu’elle a réellement vendu.

Pour rappel, le parquet avait requis l’application de la loi dans cette affaire qui sera vidée le 15 juillet prochain.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *