Hong Kong: raid de la police dans le journal pro-démocratie «Apple Daily»

À Hong Kong, un nouvelle opération de police vient d’avoir lieu contre le « Apple Daily », le quotidien pro-démocratie de l’ancienne colonie britannique, dont on sait qu’il est depuis longtemps dans le viseur des autorités.Les cinq principaux responsables du journal ont été arrêtés et des policiers ont été déployés dans les locaux du journal tôt jeudi 17 juin au matin.

Les cinq principaux responsables du Apple Daily ont été interpellés simultanément chez eux, vers 7 heures ce matin écrit notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy. Ils sont soupçonnés d’avoir « conspiré en vue de complot avec des forces étrangères », un crime défini par l’article 29 de la nouvelle loi de sécurité nationale en vigueur à Hongkong depuis le 30 juin 2020. Leurs résidences respectives ont été perquisitionnées, mais pour le moment aucun des cinq interpellés n’a été formellement inculpé.

Plus de 500 policiers ont pris part  à cette opération. Dans un message adressé à ses lecteurs, l’Apple Daily, a affirmé que la liberté de la presse ne tenait plus « qu’à un fil » à Hong Kong, mais que tous les membres du journal restaient « debout et déterminés ». Le syndicat des journalistes du tabloïd a qualifié cette descente de « violation gratuite de la liberté de la presse » qui « témoigne de la manière dont le pouvoir de la police s’est accru dans le cadre de la loi ».

Saisies de documents

Selon des sources policières citées par la presse locale, ces arrestations seraient liées à des articles publiés par le journal. Au même moment, entre 100 et 200 policiers ont débarqué au siège du journal à Tseung Kwan Ho, et en ont bloqué l’accès. Ils ont saisi des caisses de documents.

En août dernier, une opération semblable avait eu lieu. Derrière le quotidien Apple Daily c’est évidemment son fondateur qui est visé. Jimmy Lai, l’homme d’affaires de 73 ans a été l’un des critiques les plus sévères du parti communiste chinois. Il est poursuivi pour une série de délits et se trouve en prison depuis décembre dernier.

Gel de dix-huit millions de dollars de Hong Kong

Par ailleurs, dix-huit millions de dollars de Hong Kong (2 millions d’euros) d’actifs détenus par le journal  Apple Daily ont été gelés en vertu de la drastique loi sur la sécurité nationale, a encore annoncé la police du territoire semi-autonome.

De nombreux pays occidentaux estiment que la reprise en main de Hong Kong par Pékin a définitivement mis fin au principe « un pays, deux systèmes » qui avait présidé à la rétrocession de l’ex-colonie britannique par Londres en 1997. Ce principe devait garantir au territoire une très large autonomie jusqu’en 2047.

SOURCE RFI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *