Politique française: Marine Le Pen grignote des voix à droite

Aidée par le discours omniprésent sur la sécurité, boostée par les ennuis qui font tanguer le parti Les Républicains (LR), Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement national (RN), bat son record de popularité auprès de l’électorat de droite. Le fruit, aussi, de certaines évolutions programmatiques…

« J’appelle la droite sincère à nous rejoindre ». Marine Le Pen le sait : c’est à droite qu’elle marque des points aujourd’hui. Les ralliements LR à l’occasion des régionales ont d’ailleurs été soigneusement mis en scène ces dernières semaines.

Un « effet droite » mesuré par un sondage Elabe pour le journal Les Échos selon lequel 42% des sympathisants de droite et 39% des sympathisants LR portent désormais un regard positif sur Marine Le Pen. C’est plus de 10 points en un mois seulement.

 

Un record qui s’explique par un thème sécuritaire omniprésent, un travail de normalisation – Marine Le Pen ne juge désormais plus utile de quitter la Cour européenne des droits de l’homme – et par les déboires du parti LR : le psychodrame en Paca pour les élections régionales a laissé des traces. Là aussi, les sondages montrent un électorat de droite tenté de voter RN.

Alors, face au risque de siphonnage et de voir certains cadres LR regarder vers le RN, le patron du parti a répliqué dans Le Figaro. « LR n’a rien en commun avec Marine Le Pen », a lancé Christian Jacob. Pour les électeurs LR, c’est moins sûr…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *