REPONSE AUX DEFIS SECURITAIRES MULTIFORMES – Antoine Félix Diome «vote» une institution policière forte

Nommé en Conseil des ministres, le mercredi 21 avril dernier, en remplacement de l’Inspecteur général de Police Ousmane Sy, le nouveau Directeur général de la Police nationale (DGPN) a officiellement pris fonction hier, jeudi 29 avril 2021. L’Inspecteur général de Police Seydou Bocar Yague a été officiellement installé par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome qui a plaidé pour une institution policière forte, dotée de moyens d’intervention de dernière génération, pour faire face aux défis sécuritaires. Le nouveau DGPN s’est engagé à répondre efficacement aux attentes des populations.
«La réponse face à ces défis sécuritaires ne peut être donc envisagée qu’avec une institution policière forte, dotée de moyens d’intervention de dernière génération». Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome annonce la couleur pour surmonter les défis sécuritaires multiformes. S’exprimant lors de la cérémonie d’installation du nouveau Directeur général de la Police nationale (DGPN), l’Inspecteur général de Police Seydou Bocar Yague, le ministre de l’Intérieur a relevé que la Police nationale fait face à une criminalité multiforme qui est souvent l’œuvre de délinquants aguerris, usant de moyens de plus en plus sophistiqués, rapporte APS.

Aussi Antoine Félix Diome relèvera-t-il que «la position stratégique du Sénégal», combinée aux «récentes découvertes pétrolières et gazières, le propulse à la croisée des chemins de la délinquance transnationale dans toutes ces formes.» Il n’a pas manqué de revenir sur l’ambition affichée du président la République Macky Sall de faire du Sénégal «un pays sûr», face aux défis sécuritaires. Non sans témoigner du «professionnalisme» et du «sang-froid» de la Police nationale, ces qualités sont «l’expression de notre fort attachement à l’Etat de droit, à la démocratie et à la liberté d’expression». Et de rappeler que «la Police nationale est avant tout au service des populations pour servir et protéger».

REARTICULATION DES DISPOSITIFS ET READAPTATION DE LA PROCEDURE SECURITAIRE

Abondant dans le même sens que le ministre de l’Intérieur, par rapport à ces défis sécuritaires, le nouveau parton de la Police nationale, l’Inspecteur général de Police Seydou Bocar Yague, a souligné que la Police nationale fait face, de nos jours, à des menaces multiformes notamment le grand banditisme, la criminalité nationale organisée, le terrorisme et la cybercriminalité. C’est pourquoi «il apparaît de procéder à une réarticulation de nos dispositifs, à une réadaptation de notre procédure sécuritaire», recommandera-t-il. Cela suppose «la modernisation des infrastructures abritant des unités de Police, l’acquisition d’équipements adaptés et spécialisés, l’amélioration des conditions de vie des policiers, le renforcement du système de renseignement» qui «demeurent mes priorités absolues».

Auparavant, le successeur de l’Inspecteur général de Police Ousmane Sy à la tête de cette institution a donné des gages pour répondre efficacement aux attentes des populations. «Je mesure à sa juste valeur, l’ampleur de la tâche qui m’attend. Elle consiste à continuer à faire de ce Sénégal, l’exception qu’il a toujours été, c’est-à-dire un havre de paix, un pays sûr, stable qui garantit la sécurité des personnes et des biens qui y vivent», a déclaré Seydou Bocar Yague. Mieux, a-t-il assuré, «je puis vous garantir que toute mon action sera guidée par la volonté de renforcer l’efficacité opérationnelle de la police nationale, l’épanouissement professionnel et social des fonctionnaires de police et le rehaussement de la posture de l’institution policière».

Aussi a-t-il pris «l’engagement, avec l’ensemble des personnels de la police nationale, de tout mettre en œuvre pour répondre efficacement aux multiples attentes des pouvoirs publics et des populations», devant le ministre de l’Intérieur qui a présidé la cérémonie.

I.DIALLO

SUDONLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *