L’Oif va lancer en mai un réseau numérique des acteurs de la chaine du livre

(APS) – L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) va lancer en mai prochain une plateforme numérique visant à mettre en réseau les différents acteurs de la chaîne du livre dans le monde, a annoncé, mardi, Alexandre Wolff, le responsable de l’Observatoire de la langue française au sein de cette organisation intergouvernementale. “Nous avons choisi cet axe qui vise à mettre en réseau numérique les acteurs de la chaine du livre grâce à une plateforme qui sera effectivement proposée dès le début du mois de mai”, a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse virtuelle.  Cette rencontre virtuelle avec les journalistes portait sur les préparatifs des “états généraux du livre en langue française dans le monde”, prévus les 23 et 24 septembre prochains en Tunisie.
Selon Alexandre Wolff, cette plateforme une fois lancée, est appelée à vivre pour qu’elle devienne un outil pertinent aux mains des professionnels francophones du livre.  “Ce sera à eux de déterminer le mode de gouvernance et son fonctionnement, pour que petit à petit, elle prenne de l’ampleur et devienne véritablement un instrument de cette coopération francophone dans tous les pays du monde”, a souligné le responsable de l’Observatoire de la langue française au sein de l’OIF. Alexandre Wolff estime que beaucoup d’acteurs du livre ont déjà été enregistrés pour participer à cette plateforme.  “On a déjà enregistré beaucoup de formulaires d’un certain nombre d’acteurs du livre (…)”, ce qui “permettra d’accéder à des références dans tous les pays du monde. Aujourd’hui, il y a plus de treize mille références qui sont enregistrées, il y en aura d’autres, on l’espère”, a-t-il déclaré.

Cette plateforme sera composée de différentes catégories et permettra de trouver une librairie, une bibliothèque ou un éditeur classé selon ses caractéristiques principales, son niveau d’intervention, ses choix éditoriaux ou ses publics.  Les professionnels de la chaine du livre en langue française dans le monde pourront ainsi par ce biais entrer en contact direct les uns avec les autres pour développer un partenariat ou des coopérations. Il sera de même possible de faire une recherche par une carte en ciblant des territoires au niveau des Etats ou des acteurs, selon le responsable de l’Observatoire de la langue française au sein de l’OIF.

L’ambition de cette plateforme est de “rééquilibrer, d’harmoniser, de rendre encore plus juste” le marché de l’édition francophone, indiquent ses initiateurs.  Les états généraux du livre en langue française ambitionne de contribuer à “décloisonner” et “fédérer” l’espace littéraire d’expression française, selon Sylvie Marcé, sa commissaire générale.
“L’enjeu sera de développer l’accès au livre, la lecture et de lever les freins identifiés à la production, la diffusion et la circulation des œuvres en langue française dans le monde. Entre 300 à 400 acteurs du livre y seront présents pour échanger autour des problématiques du secteur”, a souligné Sylvie Marcé.

Elle a annoncé qu’un plan d’action sera présenté à ce sujet lors du prochain sommet des chefs d’Etat de la Francophonie.

 

SUDONLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *