Appel au «respect des institutions et à la défense de la République»

La coalition Bennoo Bokk Yaakaar et de la majorité présidentielle élargie de la commune de Mérina Dakhar a dénoncé les violentes manifestations liées à l’arrestation du député Ousmane Sonko qui ont eu lieu ces derniers jours au Sénégal.
Dans une déclaration publique en date du lundi 15 mars dernier, elle a lancé un appel au respect des institutions et à la défense de la République. «Nous appelons la jeunesse dans toutes ses franges à observer le calme et à s’éloigner des marchands d’illusions qui n’ont que le venin à la bouche, sans initiative aucune de construction qui peut être profitable à notre commune volonté de vivre bien et mieux. Nous soutenons unanimement le Président de la République pour son sens de responsabilité, sa carrure d’homme d’Etat achevé qui comprend son peuple et apporte les solutions idoines à leur angoisse et à leur attente», a-t-elle fait savoir.

Selon la coalition Benno Bokk Yaakaar et de la majorité présidentielle élargie de la commune de Mérina Dakhar, «un pays ne se gouverne pas dans l’aventure. Les problèmes libidineux n’ont rien à avoir avec la République, ceux sont des questions qui relèvent de la justice où les citoyens sont égaux en droit quelques soient par ailleurs les positions sociales des uns et des autres».

Elle soutient également que «l’institution judiciaire est le seul rempart qui peut garantir nos libertés et favoriser les investissements de croissance qui sont indispensables dans notre pays pour créer des emplois pour les jeunes. Un investisseur qui n’a pas confiance aux institutions judiciaires d’un pays ne mettra jamais un franc dans ce pays car, il sait qu’il peut le perdre indûment et à tout moment, car non protégé par le système judiciaire qui est notre dernier garant pour dire le droit».

Les membres la coalition Benno Bokk Yaakaar et de la majorité présidentielle élargie de la commune de Mérina Dakhar n’ont pas manqué de «dénoncer l’exploitation politique qui en était faite et les évènements malheureux qui en ont découlés», de condamner «toutes les agressions contre les différents symboles de la République qui est notre père quand la nation est notre mère» et «l’instrumentalisation et la manipulation de la jeunesse et surtout des enfants mineurs à la fleur de l’âge». Elle salue par ailleurs «le professionnalisme et l’engagement des forces de défense et sécurité qui ont usé de beaucoup de psychologie pour limiter les dégâts».

M. DJIGO

SUDONLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *