DÉTENTION DE CHANVRE INDIEN EN VUE D’UN USAGE – Une élève en classe de terminal S2 condamnée à 1 mois d’emprisonnement ferme

Arrêtée dans une maison inhabitée avec trois adolescents, Martine Ndour a comparu seule à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Les policiers ont trouvé dans le sac de l’élève en classe de terminale, 28 cornets de chanvre indien.

Le tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné Martine Ndour à 1 mois d’emprisonnement ferme. Élève en classe de terminale S2, elle a été reconnue coupable du délit de détention de chanvre indien en vue d’un usage. Elle a été arrêtée, le 21 janvier, à Grand-Yoff, dans une maison inhabitée, avec les nommés Ibou Sène, Saibe Diawara et Abdou Sané. Ces derniers ont bénéficié d’une liberté provisoire. N’ayant pas comparu, ils ont écopé de la même peine.

C’est le 21 janvier dernier, aux environs de 20 h, que ces jeunes dont Martine Ndour ont été arrêtés par la police, à Grand-Yoff, dans une maison abandonnée. Ils ont été surpris en train de fumer du chanvre indien. Les limiers ont trouvé par-devers eux 10 camelotes de chanvre et 28 cornets du produit prohibé dans le sac de la demoiselle Martine Ndour.

Face aux enquêteurs, ils ont déclaré avoir trouvé l’herbe sur place et qu’ils sont de simples consommateurs. A l’unanimité, ils ont désigné Korka, le petit-ami de Martine, comme le propriétaire de la drogue. Ce dernier a pu échapper aux mailles des filets des policiers.

Étant la seule à comparaître hier, Martine Ndour a     contesté le fait d’offre ou de cession de chanvre indien qui lui était initialement reproché. Pour sa défense, la prévenue, âgée de 20, a déclaré : ‘’Après mon cours d’éducation physique, j’ai confié mon sac à Korka Barry. Je suis allée chez moi pour manger. A mon retour, je suis restée avec les garçons, car l’heure de la pause n’était pas encore finie. C’est en ce moment que les flics ont débarqué.’’

Poursuivant, la jeune fille, qui a déjà un passé pénal pour détention et usage de chanvre indien et violences et voies de faits, a déclaré : ‘’J’avoue que la drogue a été retrouvée dans mon sac, mais j’ignore qui l’a mise dedans.’’ Celle-ci, résidant à Sacré-Cœur, a par contre contesté avoir une relation amoureuse avec Korka Barry, le présumé propriétaire du chanvre indien. A l’en croire, ce dernier n’est qu’une connaissance.

Dans son réquisitoire, la représentante du ministère public, pour qui les faits ne souffrent d’aucune contestation, a requis 2 ans d’emprisonnement ferme contre Martine Ndour, Saibe Diawara, Ibou Sène et Abdou Sané.

A la suite du maître des poursuites, Me Domingo Dieng, avocat de la prévenue, a demandé la disqualification des faits et de faire bénéficier à sa cliente une application bienveillante de la loi. Selon la robe noire, sa cliente est victime dans cette affaire et que le véritable coupable a disparu.

Malgré ses sanglots à la barre, Martine Ndour, reconnue coupable de détention de chanvre indien en vue de l’usage, après disqualification des faits, est retournée à la citadelle du silence où elle séjourne déjà 5 jours, pour une durée d’un mois.

MAGUETTE NDAO

Section:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *