Après Trump, les médias américains se cherchent

Impossible, pour les médias américains, de revenir tels quels à l’avant-Trump. A droite, Fox News doit faire face à une concurrence nouvelle. Ailleurs, les grands journaux et chaines de télévision doivent s’habituer à vivre sans un président dont le show permanent dopait leur audience.

Donald Trump le 24 mars 2020 lors d’une interview accordée à Fox News. La chaîne pro-Trump tente de se réinventer après la débâcle de la présidentielle.

Moins 77%! Si l’on s’arrête à ce chiffre –la baisse d’audience de Fox News, entre la prestation de serment de Donald Trump et celle de Joe Biden quatre ans plus tard–, on peut être tenté de ranger la chaîne d’info de Rupert Murdoch au rang des sinistrés du trumpisme. Ce serait une erreur. Il ne fait pas de doute que la brouille entre Trump et Fox News, peu avant l’élection présidentielle et surtout dans les semaines qui ont suivi, a menacé la domination de la chaîne sur le paysage médiatique de la droite. Les fans de l’ex-président ont été ulcérés de voir Fox être la première chaîne à déclarer Joe Biden vainqueur dans l’Arizona, ils lui en veulent aussi de ne pas avoir repris sans réserve les accusations imaginaires de fraude électorale agitées par Trump.

Ces fans de la secte ont fui vers Newsmax et OANN, des réseaux encore plus à droite et pro-Trump: entre octobre et décembre, Newsmax à presque quintuplé son audience, tandis que Fox News, entre l’élection de Biden et sa prestation de serment, passait de la première à la troisième place en termes d’audience, derrière CNN et MSNBC. Humiliant.

 

Par Philippe Boulet Gercourt

challenges.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *