MOUSTAPHA DIAKHATE SUR LA SORTIE DU DEPUTE ALIOU DEMBOUROU SOW DE L’APR – «Ça montre la gouvernance molle du parti par le président Sall»

La sortie en Pulaar du député de l’alliance pour la République (APR), Aliou Demba Sow, appelant son ethnie à s’armer de machettes pour faire face aux opposants du 3ème mandat pour le président Macky Sall, a fait sortir de ses gonds l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle. Invité à l’émission Objection de la radio Sud Fm hier, dimanche 11 octobre, Moustapha Diakhaté a demandé à Macky Sall, Moustapha Niasse et Aymérou Gningue, de le faire quitter l’hémicycle et la présidence du conseil départemental de Ranérou.

 

La vidéo dans laquelle le député de l’Alliance pour la République (Apr), Aliou Dembourou Sow, s’exprimant en Pulaar, appelle les Foutankés (habitants du Fouta, région peuplée majoritairement par l’ethnie peul) à s’armer de machettes pour s’en prendre aux opposants du 3ème mandant de son mentor de chef de l’Etat, Macky Sall, a fait le tour de la toile, en un clin d’œil. Une dérive grave, de surcroit d’un député, non moins président de Conseil départemental de Ranérou, qui n’a pas laissé de marbre l’ancien président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle.

Lors de l’émission Objection de la radio privée Sud Fm hier, dimanche 11 octobre, Moustapha Diakhaté a exprimé toute son amertume contre les propos tenus par le député. «Il est inacceptable que 60 ans après notre indépendance, qu’un élu de l’Assemblée nationale veuille nous ramener à des époques très éloignées de notre évolution», a-t-il fustigé. S’expliquant sur son courroux contre la sortie du député Aliou Dembourou Sow, le fondateur du mouvement “Mankoo Taxawu Sunu Apr“ pense que le Sénégal a dépassé, depuis très longtemps, le régionalisme, l’ethnicisme et le confessionnalisme.

A son avis, c’est cela qui a permis à Senghor, tout comme à Macky Sall, d’avoir la possibilité de devenir président de la République. Sur les raisons de tels dérapages, Moustapha Diakhaté dira que c’est la formation et surtout le leadership, qui font défaut. Pis, «ça montre la gouvernance molle du parti par le président Macky Sall», a-t-il dit. Par conséquent, le «rebelle» de l’Apr, exclu d’ailleurs du parti après sa sortie contre le troisième mandat de Macky Sall, pense qu’Aliou Demba Sow n’a plus sa place à l’Assemblée dans la mesure où, «son discours met en cause la cohésion nationale. Il met en cause l’unité nationale. Il risque de fracasser le vivre ensemble sénégalais». Pis, il trouve que «c’est un discours haineux».

Pour ce faire, il demande que le même sort réservé à Seydina Bougazelli, pris en flagrant délit de faux monnayage, soit appliqué au député Aliou Dembourou Sow, à savoir le pousser à la démission. «J’invite le président du Groupe parlementaire Bby et celui de l’Assemblée nationale à prendre leurs responsabilités. J’invite le président de l’Apr et de Bby de prendre ses responsabilités pour que, de un, Aliou Demba Oury Sow quitte l’Assemblée nationale, de deux, qu’il quitte la présidence du Conseil départemental de Ranérou, mais mieux que cela serve d’exemple à tous ces pyromanes ethniques qui veulent brûler notre pays», a-t-il requis.

J M DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *