Coopération sénégalo-turque: Mevüt Çavusoglu à Dakar pour une visite de travail de deux jours

Le Sénégal et la Turquie entretiennent des relations d’amitié et de coopération depuis fort longtemps. La visite de travail de deux jours qu’effectue au Sénégal Mevüt Çavusoglu, le Ministre turc des Affaires étrangères, depuis hier s’inscrit dans ce contexte.

Mevüt Çavusoglu, Ministre des Affaires étrangères de la République de Turquie, est arrivé à Dakar hier pour une visite de travail de 48 heures. Il est accompagné d’une délégation de hauts fonctionnaires de son département. À son arrivée à 14h 45 mn à l’aéroport international Blaise Diagne, il a été accueilli par le Secrétaire d’État chargé des Sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr. Par la suite, il s’est entretenu avec les hommes d’affaires turcs résidant au Sénégal.

Aujourd’hui, Mevüt Çavusoglu et sa délégation seront les hôtes de son homologue sénégalais Amadou Bâ. Après leur tête-tête, les deux hommes vont animer un point de presse. À l’issue de cet exercice, ils vont procéder à la signature d’accords de coopération entre les deux pays. Par la suite, Mevüt Çavusoglu sera reçu par Macky Sall, Président de la République, au Palais présidentiel. À l’issue de son audience avec le Chef de l’État, Mevüt Çavusoglu et Amadou Bâ feront face à la presse. Cette visite de travail prend fin aujourd’hui ; le Ministre des Affaires étrangères quitte Dakar le même jour.

En visite officielle au Sénégal en fin janvier 2020, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait magnifié les liens historiques et culturels entre les deux pays. «Nous voulons bâtir l’avenir en se fondant sur ce passé commun. Nous considérons les peuples d’Afrique comme nos frères et sœurs avec qui nous partageons les mêmes valeurs d’esprit», avait-il déclaré. À l’en croire, la Turquie aborde «les douleurs vécues en Afrique non pas par une approche politique ou stratégique basée sur des intérêts, mais plutôt par une approche humanitaire basée sur une conscience humaine». D’ailleurs, il est d’avis qu’à travers les organisations comme l’Agence turque de coopération et de développement (Tika), il est possible «de continuer à réaliser des projets sur la base d’un développement durable».

Au cours de son séjour, les gouvernements sénégalais et turcs avaient signé sept nouveaux accords dans les domaines de la culture, de la santé, de l’éducation, de la défense, de la coopération en matière de politique de la diaspora, de la gestion des accidents et le sport. «La Turquie est un partenaire important du Sénégal. Elle nous accompagne dans la réalisation diligente d’infrastructures majeures de développement», avait témoigné le Président Macky Sall.

Souleymane Diam SY

LESOLEIL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *