Affaire DSK: neuf ans après, Nafissatou Diallo sort du silence

« L’affaire DSK a gâché ma vie ». Neuf ans après l’affaire du Sofitel de New York, Nafissatou Diallo revient sur l’affaire Dominique Strauss-Kahn, dans un entretien avec le magazine Paris Match, à paraître ce jeudi.

Selon un court avant-goût publié par l’hebdomadaire, elle « dit et maintient avoir été victime de la part de Dominique Strauss-Kahn », une affaire qui a « gâché sa vie », déclare-t-elle.

Accords financier et de confidentialité

Le 14 mai 2011, le directeur général du FMI (Fonds monétaire international) était arrêté à New York, accusé d’avoir agressé sexuellement une femme de chambre de l’hôtel Sofitel de la ville, dans la suite n°2806.

Le procès qui suit est couvert, commenté et disséqué dans le monde entier. L’homme politique français plaidera non-coupable. L’affaire est close quelques mois plus tard, à la suite d’accords de confidentialité et financier dont le montant devait rester secret.

Michel Taubmann, le biographe de Dominique Strauss-Kahn, a déclaré ce mecredi à BFMTV avoir eu accès à cet accord. Selon lui, il prévoit que les deux protagonistes n’aient pas le droit de s’exprimer dans les médias sur l’affaire. Il déclare également qu’un million de dollars ont été versés à Nafissatou Diallo, et 500.000 à ses avocats.

Sortie prochaine d’un livre

Mais combien de temps était censé durer cet accord? Car en plus de donner une interview au sujet de l’affaire du Sofitel, l’ex-femme de chambre annonce également la sortie prochaine d’un livre, afin « d’exorciser » cette histoire.

Sa dernière prise de parole datait du 28 juillet 2011, à Brooklyn, dans un centre culturel chrétien. Cet entretien donné à Paris Match des années plus tard, a eu lieu dans le même endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *