Les stars du foot révoltées par un échange sur un test vaccin en Afrique: “Des propos racistes”

Un échange entre un directeur de recherche à l’Inserm et un chef de service de l’hôpital Cochin diffusé sur LCI a suscité de nombreuses indignations.

Évoquant les études sur un vaccin contre le coronavirus, les deux intervenants ont suggéré de réaliser ces tests en Afrique. “Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas”, a proposé le médecin Jean-Paul Mira.

Le directeur de recherche à l'Inserm Jean-Paul Mira et le chef de service de l'hôpital Cochin Camille Locht.

Le directeur de recherche à l’Inserm Jean-Paul Mira et le chef de service de l’hôpital Cochin Camille Locht. © LCI

Camille Locht a quant à lui répondu: “Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique”. La séquence, largement reprise et critiquée, a été qualifiée de “raciste”, “putophobe” et “sérophobe”. SOS Racisme a réagi dans l’après-midi de jeudi et a annoncé son intention de saisir le CSA.

Drogba: “L’Afrique n’est pas un laboratoire”

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses stars du football africain ont réagi à ce dérapage. “Bienvenue en Occident, où le blanc se croit tellement supérieur que racisme et débilité deviennent banalité”, a commenté Demba Ba. “Fils de p… Vous n’êtes que de la merde, l’Afrique n’est pas votre terrain de jeu”, a répondu Samuel Eto’o. “C’est une honte, je suis choqué”, a ajouté le défenseur marocain Mehdi Benatia.

Didier Drogba a développé le sentiment général. “Il est inconcevable que nous continuons à accepter ceci. L’Afrique n’est pas un laboratoire. Je dénonce vivement ces propos graves, racistes et méprisants ! Aidez-nous à sauver les vies en Afrique et stopper la propagation de ce virus qui déstabilise le monde entier, au lieu de nous envisager comme cobayes. C’est aberrant ! Les dirigeants africains ont la responsabilité de protéger les populations de ces complots abominables”, a-t-il tweeté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *