Des assiettes accusées d’encourager les troubles du comportement alimentaire

Tout a commencé le 21 juillet dernier par le tweet de l’actrice et animatrice de télévision Alie Ward, demandant comment faire interdire des assiettes. Le message était accompagné d’une photo de la vaisselle en question. Les plats fabriqués par la marque Pourtions présentent des cercles de plus en plus petits, correspondant à des portions jugées raisonnables ou non avec les mentions “mom jeans”, “jeans préférés” et “jeans skinny”. Selon le site Web de Pourtions, les assiettes ont pour objectif de fournir “des repères visuels utiles et hilarants”. 

Une culture insidieuse de la beauté

“Je n’étais pas du tout littérale en terme d’interdiction légale”, a écrit Alie Ward au HuffPost américain dans un mail expliquant son tweet. Elle a déclaré qu’elle “voulait juste montrer au monde à quel point une culture insidieuse de la beauté et dans ce cas une culture qui pousse les femmes à avoir honte d’elles-mêmes, peut être présente dans nos quotidiens. Je voulais que l’entreprise Macy’s sache que ce qu’elle produit et met en vente peut faire mal aux gens, et qu’elle en est responsable.”

“Oh, pour l’amour du ciel, Macy’s. Promouvoir les troubles de l’alimentation, sérieusement? C’est inacceptable.”, peut-on lire parmi les nombreuses réactions d’internautes qui ont suivi le tweet d’Alie Ward.

Retirées des magasins

Macy’s a répondu au tweet d’Alie Ward en expliquant que le magasin avait “loupé le coche sur ce produit” et qu’il sera retiré de tous les points de vente. “Nous apprécions que vous partagiez cela avec nous”, a ajouté le grand magasin.

“Favoriser une alimentation saine”

De son côté, la présidente de Pourtions, Mary Cassidy, a déclaré au HuffPost américain que la marque regrettait que leurs assiettes “censées avoir un regard léger sur l’importante question du contrôle des portions” ont pu “blesser certaines personnes”.

“Pourtions est destiné à favoriser une alimentation saine. Tous ceux qui apprécient Pourtions savent qu’il est parfois difficile de manger et de boire avec autant de prudence et de modération que nous le voudrions, mais qu’un rappel en douceur peut faire toute la différence”, s’est elle alors défendue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *