En juin 2018, le parti socialiste avait invite l’Apr à lui rendre l’ascenseur en soutenant son candidat à la présidentielle de 2024. Cela fait suite au fait que le Ps n’avait pas présenté un candidat en 2019. En sus, l’Alliance des forces de progrès (Afp), qui était dans la même logique, va à son tour, présenter un candidat. La grande coalition Benno Bokk Yakaar va-t-elle mourir de sa belle mort ?

Le Ps invite l’Apr à lui rendre l’ascenseur

En juin 2018, la 17e coordination du Parti socialiste de Guédiawaye dirigée par l’ancien maire de Wakhinane Nimzatt, Alioune Badara Faye dans une déclaration sur le compagnonnage entre le Ps et l’Apr, avait réaffirmé la position du Parti socialiste de soutenir la candidature du Président Macky Sall en 2019. Cependant, au terme du second mandat de Macky Sall, Alioune Badara Faye annonce que le Ps aura un candidat en 2024. A cet effet, il a invité l’Apr à rendre l’ascenseur et à soutenir le candidat des verts des Colobane.

C’est pour cela, en plus de la vente des cartes, la structure s’est également lancée dans une vaste opération de débauchage de responsables et autres militants de l’opposition. Et c’est pour bien accueillir et intégrer les nouveaux adhérents qu’une cérémonie dénommée (Dal len ak jam) a été initiée et présidée par le député et maire de Golf Sud Aïda Sow Diawara. Cet appel sera-t-il entendu par l’Apr ?

…L’Afp aura un candidat en 2024

Le compagnonnage entre l’Alliance des forces de progrès (Afp) et l’Alliance pour la république (Apr) ne sera, sans doute, pas éternel. La formation politique de Moustapha Niasse a décidé d’avoir un candidat à la prochaine élection présidentielle. C’est Bouna Mouhammed Seck, responsable de l’Afp qui était l’invité de l’émission Objection de la radio Sud Fm qui avait fait la révélation.

Selon le directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale et patron de l’Afp, Moustapha Niasse, leur parti aura bel et bien un candidat en 2024 pour la succession de Macky Sall. «Comme tous les partis politiques, l’Afp est créée pour la conquête du pourvoir. Nous aurons un candidat en 2024», avait dit Mr Seck.

…Une équation à résoudre pour Macky Sall

Certains observateurs avertis prétendent que Macky Sall peut revenir à la course pour le fauteuil présidentiel en 2029. Si cela arrive, sans nul doute, Macky Sall aura d’abord une équation à résoudre. Celle de trouver un responsable de son parti qui lui restera fidèle tout le temps pour conduire l’Apr à la présidentielle de 2024. C’est-à-dire un candidat qui fait l’unanimité. Mieux, il faut que cette personne soit dans les conditions de prendre en charge toutes ses aspirations toutefois qu’il voudra revenir pour conduire la candidature de l’Apr. Sans qu’il ait une dualité au sommet du parti. Tout compte fait, il revient à Macky Sall de faire pour que l’Apr survive après son départ du pouvoir. D’où son ambition politique de la structurer.
senegal7