Libération révèle que le Procureur de la République vient de prendre un réquisitoire définitif aux fins de mise en accusation de prise de corps et de renvoi devant la Chambre criminelle contre Lamine Dabo, né le 17 janvier 1995 à Marsassoum, pour assassinat sur les personnes de Aissam Fawaz et Wilhelm Klinger. Il risque la perpétuité pour ce double crime qui avait secoué le Centre ville.

Cette fameuse nuit-là, vers 23 heures, les éléments de la Sûreté urbaine (Su) de Dakar recevait une information faisant état de la découverte de deux corps sans vie dans un immeuble situé en face de l’hôtel Pullman. Transportés toutes activités cessantes sur les lieux, les enquêteurs constataient que les faits ont eu lieu dans un immeuble R+5 situé sur la Rue Carnot en face de l’établissement hôtelier. Ayant établi un périmètre de sécurité, les éléments de la police scientifique et technique ont découvert dans la salle à manger, au seuil de la première porte d’entrée, le premier corps sans vie d’un individu de sexe masculin qui s’est révélé être un Libanais nommé Issam Fawaz. Progressant dans l’appartement, les experts ont découvert le second corps sans vie d’un autre individu de sexe masculin, le type européen qui s’est révélé être Wilhem Klinger, retrouvé couché sur le dos, le visage ensanglanté. Les deux corps ont été retrouvés au niveau du cinquième étage dans un appartement composé d’un salon avec espace salle à manger, deux toilettes, deux chambres et une cuisine américaine, informe Homeview.
Si le doyen des juges suit à la lettre le réquisitoire du Procureur de la République, c’est devant la Chambre criminelle que va se jouer le sort de Lamine Dabo soupçonné d’avoir planifié et tué Aissam Fawaz et Wilheim Klinger. Pour le ministère public, il ne fait aucun doute qu’en pénétrant dans l’immeuble des victimes dans la nuit du 5 au 6 février 2016, Lamine Dabo s’était préparé à les exécuter. Et les multiples coups de couteau assénés à Fawaz et Klinger confirment que l’intention de tuer était réelle.