L’odieux message laissé sur le pare-brise d’une infirmière française

Une infirmière française en poste à Lannion (Bretagne) a partagé sa colère sur les réseaux sociaux après avoir découvert un message peu courtois laissé sur le pare-brise de sa voiture. En regard de sa profession, elle était invitée à se garer plus loin pour ne pas approcher les autres véhicules.

Depuis plusieurs jours et la propagation du coronavirus en Europe, de nombreux hommages sont rendus au personnel soignant. Symbole de cette reconnaissance, le rendez-vous quotidien aux fenêtres pour applaudir notamment les médecins, infirmiers et aide-soignants qui travaillent d’arrache-pied dans les hôpitaux.

À l’opposé, certains tendent à discriminer les professionnels de la santé, perçus comme des potentiels cas positifs au Covid-19. Une infirmière bretonne en a fait les frais. Alors qu’elle s’apprêtait à se rendre au travail, elle a découvert un mot surprenant, déposé sur le pare-brise de sa voiture.

“Vous êtes infirmière, vous avez plus de risques d’être contaminée par le virus donc merci de ne pas vous garer proche des autres mais plutôt dans un garage”, a-t-elle pu lire, stupéfaite.

“ L’impression d’être une pestiférée”

“J’ai l’impression d’être une pestiférée alors que des personnes ne respectent pas les règles du confinement, c’est inacceptable”, regrette-t-elle, de propos rapportés par la Dépêche.  “Cela signifie donc qu’en tant que soignant il nous faut un garage pour garer notre voiture. J’espère que la personne à l’origine de ce message s’est désinfectée les mains après avoir déposé ce message sur mon pare-brise car étant donné que je suis considérée comme une pestiférée je viens de changer mes essuie-glaces. Quelle est la prochaine étape de ces idioties ?”

Soucieuse de conserver l’anonymat, par crainte de représailles, elle assure ne pas connaître ses voisins et ignorer totalement l’identité de l’auteur de ce message. Elle a décidé d’enlever le caducée apposé sur son véhicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *