Les États-Unis autorisent la vente d’un spray nasal à base de… cocaïne

Destiné à être un anesthésiant local, le spray nasal à la cocaïne de la société Lannett Company vient de recevoir le feu vert de la Food and Drug Admi­nis­tra­tion (FDA), à savoir l’ad­mi­nis­tra­tion améri­caine char­gée d’au­to­ri­ser les médi­ca­ments sur le marché.

Un spray à base de cocaïne devrait être “lancé bientôt” sur le marché américain selon Tim Crew, dirigeant groupe pharmaceutique Lannett Company. Après une série de tests, le médicament appelé “Numbrino” a en effet reçu l’agré­ment de la Food and Drug Admi­nis­tra­tion (FDA).

Anesthésiant local

Contrai­re­ment au canna­bis, la cocaïne n’est en prin­cipe pas auto­ri­sée dans un cadre théra­peu­tique. Cependant, le produit fonctionne comme anesthésiant local, notamment lors d’opérations chirurgicales des cavités nasales, comme le précise Konbini.

“Nous pensons que le produit a le potentiel d’être une excellente option pour l’utilisation indiquée”, explique Tim Crew dans un communiqué de presse. Le “Numbrino” est composé de chlorhydrate de cocaïne, soit la forme la plus “poudreuse” de la cocaïne, à hauteur de 4 %, à raison de 40 mg par millilitre. La date d’arrivée du produit sur le marché n’est pas encore connue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *