Sean Bean en a marre de mourir à l’écran

Décapité dans “Games of Thrones”, tué par une flèche dans “Le Seigneur Des Anneaux”, ou encore enterré vivant dans “Black Death”: en 35 ans de carrière, Sean Bean a enchaîné les morts impressionnantes à l’écran. À tel point qu’il refuse aujourd’hui de jouer dans un film si son personnage est destiné à disparaître. “Je refuse les scènes de mort, maintenant”, a-t-il affirmé.

Le personnage de Ned Stark se fait décapiter dans l’épisode 9 de la première saison de “Game of Thrones”.

Le personnage de Ned Stark se fait décapiter dans l’épisode 9 de la première saison de “Game of Thrones”. © AP

Boromir dans “Le Seigneur Des Anneaux” ou encore Ned Stark dans la série “Game Of Thrones”: Sean Bean a enchaîné les grands rôles au cours de sa carrière. Mais sans le vouloir, l’acteur de 60 ans a fait des scènes de mort sa spécialité. Comme on peut le voir dans l’infographie à la fin de l’article, il est mort 23 fois dans l’ensemble des projets dans lesquels il a joué. En 2014, des internautes ont même lancé une pétition baptisée “Ne tuez pas Sean Bean” pour mettre un terme à cette série noire.

Tyrion Lannister aurait dû mourir

Sean Bean en personne en a marre de mourir à l’écran. “J’ai refusé des rôles pour cette raison”, a-t-il affirmé dans une interview pour le journal britannique The Sun. “Les gens finissaient par deviner que mon personnage allait mourir juste parce que c’est moi qui l’interprétait. Il fallait que je mette un terme à ça et que je commence à survivre, sinon, ça serait devenu un peu trop prévisible”.

“On m’a même dit une fois: ‘On va tuer ton personnage’, alors j’ai dit ‘Oh non!’. Et ils m’ont répondu ‘D’accord, mais est-ce qu’on peut te blesser très fort?’, et j’ai accepté. Tant que je reste en vie!”

Sean Bean regrette également que son passage dans “Game of Thrones” ait été de si courte durée. Après seulement neuf épisodes, Ned Stark, que l’on pensait être le personnage principal, s’est fait décapiter, et l’acteur a fait ses adieux à la série. “Ils m’avaient dit que j’allais mourir, mais que je resterais presque une saison entière. Je me suis dit que c’était bien, parce qu’à l’époque, je n’avais pas envie de m’engager dans un très long projet. Mais avec le recul, ça ne m’aurait pas dérangé tant que ça”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *