Le sélectionneur du Kenya vante les qualités de son équipe

Sébastien Migné, sélectionneur du Kenya, un des adversaires du Sénégal en phase de poules de la CAN 2019, a loué les qualités de son équipe qui dit-il jouera « pour déranger tout le monde ».

 

« On doit continuer à cultiver cet état d’esprit collectif, qui fait notre force. Ne pas encaisser de but, dans cette optique, est une très bonne nouvelle. Cela fait un certain temps que l’on n’en encaisse peu », a déclaré le sélectionneur du Kenya, après la victoire (1-0) en amical de son équipe contre Madagascar.

« Tant que les choses resteront ainsi, il sera difficile de nous jouer. On va garder beaucoup d’humilité, apprendre à travers cette CAN et faire en sorte que cette qualification, après une longue absence, ne soit pas un one-shot, mais qu’on y revienne régulièrement », a dit le technicien français dans un entretien avec le site spécialisé football365.

Le Kenya, dont la CAN va débuter contre l’Algérie, « va essayer de faire un coup » lors de cette compétition continentale.

« On sait très bien que si on devait jouer cette équipe sur deux matchs, ce serait très compliqué. Mais, sur un match, tout est possible. On va essayer de continuer sur notre lancée. Depuis un an, on vit un petit rêve. On s’est qualifiés après quinze ans d’absence, on va donc essayer de continuer à rêver et de déranger tout le monde », a-t-il déclaré.

Au-delà de la CAN 2019 (21 juin au 19 juillet), le technicien français veut se projeter un peu plus loin en injectant de jeunes footballeurs dans son groupe de performance.

« Les dirigeants ont toujours tendance à être effrayés par le fait de mettre des jeunes. Pas moi. Mon attaquant sur la première mi-temps, a 19 ans. C’était sa première sélection. Et le défenseur Joseph Stanley Okumu, a fait sa première entrée sur un début de mi-temps à la reprise. C’est le capitaine des olympiques. Si on n’essaye pas les joueurs, on ne pourra pas savoir ce qu’ils vont donner », a-t-il dit.

Concernant le défenseur Okumu, évoluant en D2 aux États-Unis, il souligne que ce dernier peut compter sur l’avantage de la taille.

« Ce qui n’est pas négligeable dans le haut niveau, et notamment dans la perspective du match contre le Sénégal », a indiqué le technicien.

Le Sénégal et le Kenya, mais également la Tanzanie et l’Algérie ont été logés dans le groupe C de la CAN 2019, la première phase finale de cette compétition à se jouer à 24 équipes.

Par: aps.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *